Côte d’Ivoire : Journée mondiale de la radio : l’URPCI prône le dialogue, la paix et la tolérance





Côte d’Ivoire : Journée mondiale de la radio : l’URPCI prône le dialogue,la paix et la tolérance,Journée mondiale de la radio


Comme tous les 13 février depuis 2011, l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) a organisé, ce mercredi, la célébration de la Journée mondiale de la radio, à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau, sous le thème "Les radios de proximité, outils de promotion du dialogue, de la tolérance et de la paix".

Pour marquer d’une pierre blanche cette journée, Karamoko Bamba, président de l’URPCI et son bureau ont invité des acteurs du monde des médias et singulièrement des radios, autour d’un panel afin de traiter de plusieurs sous-thèmes en rapport avec le thème central.

Ainsi, Evelyne Déba (Représentant la représentante-pays de l’Unesco), Brou Konan Bertin (président de la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la paix), Cheick Diakité (Expert) et Agnès Kraidy (journaliste et représentant le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, parrain de la cérémonie) ont exposé sur des problématiques concernant le développement de la radio en Côte d’Ivoire.

"Cette journée est importante pour nous parce qu’elle nous permet de montrer notre utilité au monde entier. Il paraît que nous sommes le média le plus accessible, le moins cher et le plus proche de ceux pour lesquels tous les programmes de développement sont conçus. Il est vrai que nous sommes un véritable moyen de développement", a expliqué Karamoko Bamba à l’ouverture de la cérémonie.

A sa suite, plusieurs intervenants dont Franck Ettien (représentant le président de l’UNJCI), Guillaume Gbato (Secrétaire général du Synappci),  ont démontré le rôle important que jouent les radios de proximité dans le développement des nations.

"Nous sommes solidaires de l’URPCI pour le plaidoyer en faveur des radios de proximités car il est urgent de nous mettre ensemble pour faire changer les choses", a-t-il signifié.

Agnès Kraidy, représentant le parrain de la cérémonie, a expliqué pour sa part que le thème de la journée interpelle les autorités que la meilleure manière de mettre la radio au service de la population dans ce monde qui se radicalise de plus en plus et où l’importance du dialogue et de la tolérance est une évidence pour la paix.

‘’La radio peut et elle doit contribuer à sensibiliser les auditeurs en les aiguillant vers des attitudes positives à même de favoriser leur épanouissement  dans le respect de l’autre. Vous bénéficiez d’un outil précieux pour hisser le dialogue entre les communautés, favoriser la tolérance et consolider la paix. Faites-en bon usage pour le bien de notre nation et pour tous ceux qui y vivent", a-t-elle dit au nom du Ministre Sidi Touré aux acteurs de la radio en Côte d’Ivoire.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Conflits intercommunautaires à Béoumi /Trois ministres du Gouvernement rencontrent les deux parties : Ce qu’ils se sont dits

Gabon / Plongé dans un coma artificiel, Ali Bongo s'est enfin réveillé