Front populaire ivoirien (FPI) : Konaté Navigué lâche Affi N’Guessan





front-populaire-ivoirien-fpi-konate-navigue-lache-affi-nguessan


Konaté Navigué, membre influent du Front populaire ivoirien (FPI) vient de prendre l’importante de démissionner de ses fonctions au niveau de la direction de ce parti.
Jusque-là resté fidèle au parti à la rose, tendance Affi N’Guessan, le président légalement reconnu, l’ex-président de la jeunesse du FPI a décidé de prendre ses distances vis-à-vis de ce dernier.
"... Je viens de prendre une décision grave dans ma carrière politique. Je me suis battu corps et âme, contre vents et marrées pour qu'on évite la rupture entre le président Affi et le président Laurent Gbagbo. En vain, puisque nous constatons tous la rupture. Ce moment-là, je ne le voulais pas du tout. En politique, la rupture signifie l'affrontement. J'ai donc pris la décision d'abandonner mes charges au niveau de la direction du parti. J'en ai informé le président du parti qui en a pris acte", fait savoir l’ex-membre de la galaxie patriotique.

A lire également - Crise au Front populaire ivoirien : Pourquoi Laurent Gbagbo entretient toujours le flou

Il explique : " Je lui (Affi N’Guessan) ai expliqué que pour ce que le président LG a fait pour moi politiquement et socialement, je ne peux pas et je ne veux pas l'affronter. Ce n'est pas un manque de courage, mais une conception de la vie, un principe. Je ne commettrai jamais le parricide quelles que soient les circonstances, le temps et le lieu. Mon ascension politique et ma situation sociale, je les dois au président LG. Donc, jamais je ne vais l'affronter". Précisant toutefois qu’il ne va jamais non plus vilipender ce dernier dans sa trajectoire politique pour ce qu'il a incarné pour lui durant des décennies. " D'ailleurs, je continuerai de le solliciter. Mais les circonstances de la vie m'obligent à prendre une décision et je l'ai prise difficilement", conclu-t-il.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

"Le moment est venu pour que nous reprenions le flambeau du pays" (Mamadou Koulibaly)

Le président Ouattara de retour à Abidjan après un séjour privé en France