Lutte contre le racket sur nos routes : Ange Kessi menace de filmer les agents racketteurs lors de leur procès





lutte-contre-le-racket-sur-nos-routes-ange-kessi-menace-de-filmer-les-agents-racketteurs-lors-de-leur-proces


Le commissaire du gouvernement, Ange Kessi est très remonté contre certains agents des forces de l’ordre qui malgré les sensibilisations et autres répressions continuent de racketter sur les routes.

Dans une publication postée sur sa page facebook, Ange Kessi Kouamé entrevoit de faire filmer « ces racketteurs et montrer leur visage à la télévision pendant les procès ».

"Depuis longtemps circulent des informations faisant état de la persistance du racket et de tracasseries sur de nombreux axes routiers du pays notamment le corridor de Zatta, les motards sur l’autoroute du nord, sur la route Daloa - Zoukougbeu , les pistes villageoises à l’ouest du pays et sur l’axe San Pedro - Gagnoa sans oublier le remarquable tronçon Korhogo - Ouangolo et les axes environnants Ferkessédougou – Laleraba", a révélé le commissaire qui dit qu’il lui a été même rapporté qu’à Abengourou, "un passager au corridor avait 10 000 F CFA on lui a pris et rendu la monnaie 9 000 francs".

Pour ceux qui semblent minimiser les actions du commissaire du gouvernement, Ange Kessi pense "qu’ils n’ont pas conscience qu’un jour, ils se retrouveront à la barre du tribunal militaire d’Abidjan en train d’être jugés. Mais comme ils ne sont pas encore pris, ils peuvent continuer à dire que du commissaire du gouvernement ils s’en foutent".

Tout en rappelant les procès contre les auteurs de racket se tiennent tous les mardis et vendredis au tribunal militaire et sont jusque-là rarement filmés, Ange Kessi entend à la rentrée judiciaire prochaine en octobre 2021, "demander à la RTI de filmer ces racketteurs et montrer leur visage à la télévision pendant les procès. Cela n’arrive pas qu’aux autres tant qu’on n’a pas été encore pris".

Tout en rassurant les usagers d’avoir compris leurs complaintes, Ange Kessi promet de visiter tous ces tronçons à commencer par les routes de l’Est très bientôt à bord d’un véhicule de transport en commun. A lire aussi Tribunal militaire d’Abidjan : un officier supérieur et 2 sous-officiers de la gendarmerie condamnés à 20 ans de prison

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

JO Tokyo 2020 : Après la victoire des Eléphants face à l'Arabie Saoudite, Paulin Danho « Les jeunes ont promis de se battre(…) ils l’ont démontré »

Solidarité : Don d’une ONG à la pouponnière de Bonoua