Côte d’Ivoire/ Arrestation de leaders syndicaux à l’Université : le FPI condamne et demande leur libération immédiate





Incarcération,johnson Zamina,cnec,FPI


Le Front populaire ivoirien (FPI, opposition) condamne avec fermeté l’incarcération du secrétaire général de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et de la recherche (CNEC) Johnson Zamina et d’un autre enseignant de cette coordination et "demande leur libération immédiate et sans condition".

Le Professeur Johnson Kouassi Zamina, et Dallé Joël ont été déférés, mardi, à la Maison d'arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA) pour troubles à l'ordre public et politique, flagrant délit, séquestration, injures.

Le FPI qui estime que les revendications des syndicats portent essentiellement sur l’amélioration de leurs conditions de vie et leurs conditions de travail, assure les enseignants " victimes de violation flagrante de leurs droits fondamentaux de sa solidarité et de son soutien", indique un communiqué du parti signé par la secrétaire générale Agnès Monnet.

Il appelle le gouvernement à créer les conditions de la paix dans le système éducatif en rapportant toutes les décisions de suspension et de révocation visant les leaders syndicaux.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Orpaillage clandestin: Un élément de la BRICM tué et un autre blessé à Adzopé

Importation de viande avariée en provenance de la Pologne : "aucune carcasse de cette viande n’a été importée en Côte d’Ivoire", rassure le ministère