L’opposant Tanzanien Freeman Mbowe, jugé pour terrorisme, il risque 20 ans d’emprisonnement





lopposant-tanzanien-freeman-mbowe-juge-pour-terrorisme-il-risque-20-ans-demprisonnement


Le Tanzanien Freeman Mbowe, leader de Chadema, principal parti de l’opposition de la Tanzanie, a été admis devant la Haute Cour de Justice de Dar-es-Salam, ce mercredi 15 septembre 2021, révèle une dépêche de RFI.

Il est accusé de " financement de terrorisme " et " complot terroriste ". Il avait été arrêté, fin juillet, pour avoir appelé à un rassemblement en faveur de réformes constitutionnelles. Une arrestation dénoncée par des organisations de défense des droits humains.

Me Peter Kibatala, l'avocat de Freeman Mbowe, coté par le confrère, affirme que, "ces accusations sont en fait politiques.  S'il n'y avait pas eu de demande de réformes constitutionnelles, ces accusations n’auraient probablement jamais vu le jour".

La dépêche précise qu'outre Me Mbowe dans le box des accusés, ses trois agents de sécurité dont les identités n'ont pas été dévoilé pour les protéger. "Les témoins qui pourraient être appelés à témoigner pour les trois accusés sont militaires, en activité ou à la retraite. En dévoilant leur identité, nous risquerions une intervention de l'État dans le procès ", précise-t-il.

La Cour entendra d'abord les témoins de l'accusation, ensuite ceux de la défense, selon RFI. Le parquet assure pour sa part que les accusations contre Freeman Mbowe sont issues d'une enquête de près d'un an et qu’elles ne sont pas "politiques " Le procès doit se tenir pendant 30 jours. Mbowe risque 20 ans de prison.  

Khady SANOGO (stagiaire) 

En lecture en ce moment

Larmes de crocodile d’une opposition immature !

Éléphants: Voici le rôle confié à Tiene Siaka dit Chico