Les journalistes seniors retraités percevront désormais une allocation mensuelle de 250 000 FCFA





les-journalistes-seniors-retraites-percevront-desormais-une-allocation-mensuelle-de-250-000-fcfa


Le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly, a annoncé, jeudi 16 septembre 2021 à Abidjan, une allocation mensuelle de 250 000 FCFA aux journalistes seniors à la retraite, afin d’aider certains à sortir de la précarité et l’indigence.

Cette aide financière de l’Etat sera versée à compter de fin septembre à chaque bénéficiaire. Le Cénacle des journalistes séniors de Côte d’Ivoire (CJS-CI) est l’organe choisi par le ministère pour recenser les bénéficiaires, a indiqué le ministre Amadou Coulibaly, lors d’une audience tenue à son cabinet, au Plateau, Abidjan.

“Quand vous avez été une figure, une icône des médias, il est important que vous conserviez une certaine dignité même étant à la retraite. C’est pourquoi, à l’instar du ministère de la Culture, nous avons décidé d’apporter un appui mensuel à ceux d’entre eux qui se trouveraient dans des situations sociales difficiles”, a révélé le ministre de la Communication, à “la satisfaction” des journalistes séniors.

Le ministre de la Communication a par ailleurs décidé que le Cénacle soit un organe consultatif de son ministère afin de mieux encadrer les nouvelles générations du métier de la presse et d’éduquer davantage la société ivoirienne sur l’influence des réseaux sociaux. Par conséquent, il a adhéré au programme d’activités de l’institution, notamment pour les missions d’immersion des seniors dans les rédactions, les masters class des séniors et la tenue de panels du Cénacle sur des questions d’actualité ouverts au grand public.

Le président du conseil exécutif du Cénacle, Lucien Houédanou, tout en remerciant le ministre Amadou Coulibaly pour cette aide sociale, a assuré de l’élaboration, dans les plus brefs délais, d’une liste de bénéficiaires. Il a en outre affirmé la disponibilité de l’association à répondre aux sollicitations du ministère pour l’intérêt public, exprimant la nécessité de rétablir le métier du journalisme dans le respect des fondamentaux.

Créé le 24 octobre 2020, le CJS-CI regroupe une centaine de journalistes issus de la presse écrite et de l’audiovisuel. Il est structuré en pools spécialisés, notamment formation, édition, monitoring pour apporter leur expertise à la corporation et à la Nation.

(AIP)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

La finale de Miss Côte d'Ivoire 2021 reportée : Voici les raisons

Côte d’Ivoire : l’ambassadeur de France rappelé à Paris