Village Ki-yi : Wêrê Wêrê Liking passe la main à Jenny Mezil





village-ki-yi-were-were-liking-passe-la-main-a-jenny-mezil


Après 36 ans à la tête du village Ki-Yi, centre de formation artistique et lieu de vie communautaire sis à Cocody-Riviéra 2 à Abidjan, l’écrivaine, poète, dramaturge,  et peintre camerounaise Wêrê Wêrê Liking se retire de la direction artistique. 

En effet,  la "Reine mère", a  consacré la moitié de sa vie à diriger le village Ki-Yi depuis sa création en 1985. Sous sa direction, plus d’une centaine d’artistes dont Bony Gnahoré et Dobré Gnahoré sa fille, Bomou Mamadou, Ba Banga Nyueck, Pape Gnépo, Bacome Niamba, Honakamy, etc., ont été formés.

Agée de 71 ans, Wêrê Wêrê Liking se retire pour faire place à la chorégraphe Jenny Mezil, actuellement directrice de l’école de danse d’Adjamé, "Les pieds dans la mare".

"Mais parce que… il faut passer la main tôt ou tard. Et dans tous les cas de figure, il fallait qu’il y ait quelqu’un qui ait assez de passion pour pouvoir le faire et la jeune Jenny Mezil a suffisamment de générosité pour se mettre au service des autres", explique-t-elle.

Sa remplaçante n’est pas une inconnue du milieu. Chorégraphe franco-haïtienne de 49 ans, Jenny Mezil est arrivée à Abidjan en 1997 et y a créé une école de danse à destination des jeunes déscolarisés. En reprenant les rênes de la structure, elle souhaite tout d’abord refaire du domaine un lieu de vie pour les artistes.

Solange ARALAMON

 

 

 

En lecture en ce moment

Ligue1 : L'Asec Mimosas tenu en échec par le Racing Club d'Abidjan

Viol d’une institutrice à Sandégué : Le Réseau des Dynamiques Institutrices de Côte d’Ivoire condamne et appelle au calme