41e journée mondiale du tourisme (JMT) : Le premier ministre Patrick Achi se réjoui de l’organisation de cet événement en Côte d’Ivoire





41e-journee-mondiale-du-tourisme-jmt-le-premier-ministre-patrick-achi-se-rejoui-de-lorganisation-de-cet-evenement-en-cote-divoire


Le premier ministre ivoirien Patrick Achi a lancé ce lundi 27 septembre 2021, au palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, la 41e journée mondiale du tourisme, en présence d’une vingtaine de ministres venus de plusieurs pays du monde, du footballeur international Didier Drogba, ambassadeur de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT)  et du secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

 

Placée sous le thème "Le tourisme pour une croissance inclusive",  ce rendez-vous a rassemblé 128 pays avec en présentiel 1.500 participants et 3.500 en distanciel. Cette journée a été l’occasion pour le ministre ivoirien du tourisme de se féliciter de ce qu’en 24 heures, la Côte d'Ivoire est le centre d'intérêt du tourisme mondial. Rappelant que chaque année, le 27 septembre, la JMT est célébrée dans un Etat membre selon le principe de la rotation géographique par continent. 

"L’objectif est de cerner les contours de l’activité touristique qui devraient favoriser un épanouissement des territoires et des populations, principalement en Afrique. La notion de croissance inclusive, en effet, est fondée sur l’idée selon laquelle la croissance économique est importante mais pas suffisante pour générer une augmentation durable du bien-être, qui suppose un partage équitable des dividendes de la croissance entre individus et groupes sociaux", a expliqué Siandou Fofana, par ailleurs président de la Commission régionale pour l’Afrique de l’OMT et membre du comité exécutif de cette organisation internationale.

Il a souligné que cela revient à explorer dans le contexte économique et pandémique mondial actuel, l’activité touristique comme un domaine qui vise à limiter ses conséquences potentiellement négatives de la Covid-19 et à tirer parti de ses retombées positives. C’est pourquoi, il a appelé à une innovation appropriée dans ce contexte, car la survie et la relance du secteur en dépendent. L'industrie touristique a connu une chute d'activités entre 50 à 70%.

Le premier Ministre ivoirien,  Patrick Achi, s'est réjoui que la première pJournée mondiale du tourisme ost Covid-19 ait lieu en Côte d’Ivoire. Il a fait observer qu'un poste sur quatre, dans le monde, créé sur la période 2014-2019, était dans le secteur du tourisme. "Ce qui permet une inclusion sur le marché du travail avec des personnes sans qualifications". Il a cité un rapport de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), sorti au début de l'été,  qui a révélé que le coût global pour l'économe mondiale de l'effondrement de l'industrie du tourisme pourrait avoisiner d'ici 2021 les 4.000 milliards de dollars.

"Les données du Conseil mondial du voyage et du tourisme indiquent que la chute du nombre de voyageurs internationaux a atteint 75% en 2020, provoquant la suppression de 62 millions d'emplois", a-t-il expliqué. 

Le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili, a quant à lui, salué la riche culture africaine. Il a laissé entendre que ce grand potentiel du continent n'est pas véritablement présenté à l'extérieur. Il a promis que son organisation s'attellera à promouvoir la diversité culturelle africaine sur de nouveaux marchés.

 

Rappelons que c’est lors de la 23e Assemblée Générale tenue à Saint Petersburg, en Russie en septembre 2019,  que La Côte d’Ivoire a été choisie comme pays organisateur de la 41e Journée Mondiale du Tourisme (JMT).

 

Solange ARALAMON

 

 

 

 

En lecture en ce moment

Gabon : « Je serai toujours là », affirme Ali Bongo Ondimba

Veritas : Angela Merkel ne sera plus un prétexte