Coopération sécuritaire entre les Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire et du Burkina: Vagondo Diomandé à Bobo-Dioulasso





cooperation-securitaire-entre-les-forces-de-defense-et-de-securite-de-cote-divoire-et-du-burkina-vagondo-diomande-a-bobo-dioulasso


Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Vagondo Diomandé, était  à Bobo-Dioulasso dans la région des Hauts-Bassins, ce lundi 18 octobre 2021 où il a pris part à la 2e rencontre des ministres en charge de l’Administration du Territoire du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire. Ceci dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord Cadre relatif à l’institutionnalisation des rencontres périodiques de concertations entre les autorités administratives frontalières du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire.

Il s’est agi durant les travaux pour le ministre Ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité, le Gal de Corps d’Armée Vagondo Diomandé et le ministre d’Etat, ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation du Burkina Faso, M Pengdwengué Clément Sawadogo d’examiner et d’adopter les résultats des travaux de la rencontre des autorités administratives frontalières des deux pays tenue du 7 au 9 avril 2021 à Banfora. Les deux ministres ont également planché sur les difficultés dans les espaces frontaliers des deux pays et donner des orientations en vue de renforcer l’intégration et la cohabitation pacifique entre les populations frontalières.

Aussi face aux nouveaux défis liés à la sécurité, à la paix et au développement, dans le communiqué final qui a sanctionné la rencontre du jour, les deux ministres  ont-ils  « réaffirmé l’engagement de leur gouvernement respectif de consolider et de renforcer la coopération transfrontalière entre les deux pays, un objectif qui permettra à terme de faire de la coopération entre les autorités administratives et de la franche collaboration entre les forces de défense et de sécurité un levier essentiel de l’intégration des deux états et des deux peuples ». Ils ont par ailleurs « relevé la nécessité de renforcer la coopération sécuritaire entre les Forces de Défense et de Sécurité » postés aux frontières respectives et « décidé de la reprogrammation du plan d’action validé ».

Pour ce qui est des recommandations, le Gal Vagondo Diomandé et son homologue burkinabé ont réitéré leur engagement entre autres  « de renforcer la coopération militaire entre les Forces de Défense et de Sécurité dans les zones frontalières, intensifier les opérations militaires conjointes et définir le chronogramme budgétisé du processus de matérialisation de la frontière » entre les deux pays.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité était accompagné notamment, du Secrétaire exécutif de la Commission nationale des Frontières, du Directeur général adjoint de l’Administration du Territoire et des Autorités administratives et militaires du Boukani et du Tchologo.

Lambert KOUAME avec Sercom Ministère

En lecture en ce moment

Nigeria: 5 ans après leur enlèvement, que sont devenues les lycéennes de Chibok?

Point de la situation de la COVID-19 au 19 juin 2021