Arts martiaux/ Maitre Hanchi, précurseur du karaté en Côte d’Ivoire honoré





Arts martiaux,Maitre Hanchi Souleymane Sanogo,Karaté,Tia2018


Gloire et honneur ont été rendu à Maître Hanshi Souleymane Sanogo,  précurseur du Karaté en Côte d’Ivoire, ce samedi 10 novembre 2018, au parc des sports de Treichville, à l'occasion de la première édition de la tournoi international d'Abidjan (Tia 2018). 

Cette première édition du Tia en hommage à Maître Hanshi, a réuni plusieurs clubs ivoiriens de karaté et de disciplines associées et une délégation venue du Burkina Faso. D'illustres personnalités étaient également présentes à ce tournoi. Il s'agit de Aphing-Kouassi René François, président de la cour suprême, Eugène Dié Kacou, journaliste à la retraite, le représentant du ministre des Sports, Alla François, et bien d'autres. 

''Le karaté est arrivé en Côte d’Ivoire en 1962. Cela fait 60 années aujourd'hui que cette discipline est pratiquée dans le pays.  Aujourd'hui je me retrouve avec plusieurs anciens. Cette rencontre suscite beaucoup d'enthousiasmes car nombreux sont les anciens qui sont venus m'honorer aujourd'hui et je leur dit grandement merci'', avant d'exorter la jeune génération à préserver ''l'esprit Budo'' qui propose d'exercer une attitude calme face à une contrainte forte. 

''Il faut que l'esprit budo demeure , c'est l'esprit budo qui fait l'art martial. Si vous faites le karaté et qu'il n'est pas accompagné de l'esprit budo,  c'est sure que votre cas est raté'', a-t-il ajouté.
 
Le président du comité d'organisation du Tia a soutenu que cette première édition vise à graver le nom de Maître Hanshi dans l'esprit des plus jeunes avant d'ajouter que la deuxième édition sera encore plus ouverte avec la participation de plusieurs pays de la sous région.   

Notons que les différents clubs présents au Tia 2018 ont gratifié le public de belles démonstrations avant de laisser place à des combats individuels.    

Au niveau des filles, Touré  Kadidja de la Côte d'Ivoire a terminé première  dans la catégorie des moins de 55 kg , quand Gusson Gloria du Burkina Faso montait sur la plus haute marche du podium des 55 kg. Au niveau combat par équipe hommes, c'est la Côte d’Ivoire qui fini première devant le Burkina.

Gaël ZOZORO 

En lecture en ce moment

Meeting du PDCI à Yamoussoukro : "Honneur et gloire à Félix Houphouët-Boigny" (Bédié)

Réassurance dans la zone CIMA : La 37e AG ordinaire de la CICA-RE se tiendra à Abidjan