Le Premier ministre face à la presse, ce lundi : voici ce que les Ivoiriens attendent de Patrick Achi





le-premier-ministre-face-a-la-presse-ce-lundi-voici-ce-que-les-ivoiriens-attendent-de-patrick-achi


Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi sera face à la presse, ce lundi, en vue de faire le point de l’action gouvernementale. Même si plusieurs sujets ont secoué la République, notamment le présumé « viol » du ministre de la Réconciliation nationale sur une artiste, les pandoras papers (enquête révélant des cas d’évasion fiscale), le sujet sur lequel les Ivoiriens attendent le plus le chef du gouvernement, c’est sur la cherté de la vie avec l’augmentation des prix des produits de première nécessité.

Lors de la crise de l’électricité, les consommateurs ont décrié la hausse des prix des produits de première nécessité, notamment le riz, l’huile, le kilogramme de viande. Le Premier ministre, en son temps, avait fait le tour de certains marchés et grandes surfaces, afin de s’enquérir de la situation et prendre les mesures idoines.

Au sortir de cette tournée et après avoir rencontré des acteurs de la vie économique, il a annoncé plusieurs mesures, notamment la réactivation et le renforcement des actions du Conseil national de lutte contre la vie chère (CNLVC), en vue de mettre fin à l’augmentation excessive de certaines denrées alimentaires et de mener des actions urgentes afin de mettre fin aux dérapages observés. L’objectif final étant de ramener les prix à des niveaux raisonnables et compatibles avec le pouvoir d’achat des populations.

Depuis lors, plus rien. Ce qui donne raison aux incrédules qui avaient en son temps qualifié cette tournée du Premier ministre sur les marchés d’opération de charme.

La crise de l’électricité qui a servi de prétexte à ces augmentations est belle et bien derrière nous. Mais pourquoi les prix ne sont-ils pas redescendus ?

Où en sommes-nous avec ce comité de veille et les actions urgentes qui devaient être prises. Nul doute que le chef du gouvernement qui sera face à la presse ce lundi pour passer au peigne fin l’action gouvernementale depuis sa prise de fonction, pourra situer davantage les Ivoiriens sur les actions que son équipe entend mener pour le bien-être des populations.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

"L’élection présidentielle du 31 octobre 2020 constitue la plus grave menace sur la paix et la cohésion sociale" (organisations syndicales)

Afrique du Sud : La fille de Nelson Mandela est décédée