Côte d’Ivoire: Bamba Moriféré heureux de recevoir Guillaume Soro "un vrai democrate et un patriote convaincu"





Côte d’Ivoire,RPCI,Guillaume Soro,Bamba Moriféré


Le Rassemblement du Peuple de Côte d'Ivoire (RPCI), recevant ce mercredi, le président du Comité Politique, Guillaume Soro, a exprimé sa joie de recevoir "un vrai démocrate et un patriote convaincu".

"On a été très  heureux de le (Soro) recevoir en qualité d'ancien président de l'Assemblée nationale  mais aussi en qualité de vrai démocrate et de patriote convaincu", s'est exprimé Pr Bamba Moriféré, président du RPCI, au sortir d'une rencontre de plus d'une heure avec l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Poursuivant, Bamba Moriféré a qualifié Guillaume Soro de "quelqu'un qui a une haute idée de ce qu'est la République".

S'agissant du Comité Politique qui lui a été présenté, Bamba Moriféré, ancien vice-président de l'Assemblée nationale a déclaré que "l'objet et la mission" de ce comité rencontrent parfaitement leurs préoccupations.

 Il a déploré que cette rencontre se tienne à un moment où "la situation du pays est très grave avec les violations" des droits de l'homme.

"Des leaders étudiants sont arrêtés, embastillés dans des conditions qui s'apparentent à ce qu'on peut appeler, une terreur d'État,  un terrorisme d'État", a-t-il fustigé, ajoutant que face au péril,  "il est temps que tous les ivoiriens se mettent ensemble, dans une plateforme la plus large possible pour défendre la démocratie,  l'état de droit,  la bonne gouvernance", en un mot, la Côte d'Ivoire leur bien commun.  

"Dans les jours et semaines à venir, il serait bon que nous puissions réfléchir ensemble pour sortir la Côte d'Ivoire de la situation que nous connaissons aujourd'hui parce qu' il y a péril en la demeure, a-t-il conclu.

Quant à Guillaume Soro, il a dit être venu saluer le professeur Bamba Moriféré, président dun RPCI pour lui exposer la situation de crise qu'il y a eue à la tête l'Assemblée de nationale où il à dû démissionner de son poste de président.

Il a également saisi l'occasion pour lui présenter le comité politique, "un instrument de réflexion" et lui a demandé des conseils eu égard à son expérience.   
"Il est important qu'en tant qu'anciens,  nous puissions au regard de la Constitution, regarder ce que nos institutions sont devenues aujourd'hui, en 2019 et voir dans quelle mesure, les anciens pourraient, au regard de leurs expériences, s'entretenir", a émis Guillaume Soro, ajoutant avoir eu un entretien "intéressant et très riche", avec l'ancien ministre de la Santé. 

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Mort d’un jeune gendarme à Toroguhé: la réaction de la gendarmerie nationale

Ouattara accorde la grâce présidentielle à près de 3.000 détenus