Développement : la chefferie d’Abobo-Baoulé pose la première pierre du centre commercial Dougbo





developpement-la-chefferie-dabobo-baoule-pose-la-premiere-pierre-du-centre-commercial-dougbo


Les populations d’Abobo Baoulé avec à leur tête, le chef du village, l’honrable Amondji Djongon Claude ont procédé, samedi, à la pose de la première pierre d’un centre commercial dénommé centre commercial « Dougbo » du nom de la génération qui a à charge, la gestion du village.

Une cérémonie qui a vu la en présence d’autorités politiques, administratives, coutumières et policières dont Antoine Diby, Conseiller du Premier ministre Patrich Achi, le ministre Joël N’Guessan, l’honrable Ouattara Brahima, représentant le maire, Kandia Camara et de Soro Gon, sœur du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

A lire aussi: Abobo-Baoulé : la chefferie fait don de matériel au centre de santé et au commissariat du 34e arrondissement

Ce centre qui sera construit sur une superficie de 5.600 m2 sera doté  d’une galerie marchande, notamment de boutiques, de bureaux, d’agences de banques et de tout autre service publics, a détaillé le 2è adjoint au chef d’Abobo-Baoulé et président de la Commission juridique et de Contrôle de gestion Clotaire Yobou-Nampé.

L’œuvre de construction de cet ouvrage, incombe aux « Tchaga », génération devant succéder aux « Dougbo ».

" Hier, nous bâtissions avec nos frères ainés les Gnando, l’immeuble Gnando, le palais de l’unité. Aujourd’hui, les Dougbo à leur place ont bâti un immeuble pour ajouter à ce qui existe pour renforcer ce qui est là actuellement. Mais avant de partir, parce que nous passerons, nous avons décidé d’ouvrir une nouvelle page", a rappelé le porte-parole du chef. Et d’inviter leurs futurs successeurs les « Tchagba » à tout mettre en œuvre pour ajouter à leur tour un plus à l’existant en construisant ce centre commercial.

"La couleur bleue sur l’immeuble n’est rien d’autre que la couleur de l’espérance, et nous avons espoir que vous réaliserez ce bâtiment", a émis de tous ses vœux la génération sortante.

La construction de ce centre répond au souci d’aller de l’avant, mais aussi et surtout de rapprocher ces services des populations, a expliqué le président de la Commission juridique.

"Aujourd’hui, pour faire des achats, il faut aller à Cocody centre, Aux Deux Plateaux, parfois plus loin. Pourquoi ne pas rapprocher ces grands centres de notre population, pourquoi se déplacer, aller si loin pour avoir ce qu’on peut avoir tout près" s’est interrogé la chefferie. Et d’ajouter qu’avec la construction de ce centre par la génération « Tchagba », "tout-près viendra vers la population, ce qui fera qu’Abobo-baoulé aura une autre image".

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Rythme et traditions : C’est parti pour l’Abissa 2019

Abidjan/ Lancement de Miss Côte D’Ivoire 2019 : le Comici s’engage dans la lutte contre la drogue