Chefferie de Modeste : Les populations demandent l'officialisation de Nanan Konney Niamkey Jonas





chefferie-de-modeste-les-populations-demandent-lofficialisation-de-nanan-konney-niamkey-jonas


La communauté villageoise de Modeste a organisé un point de presse ce mercredi 29 décembre 2021, pour demander la reconnaissance officielle de Nanan Konney Niamkey Jonas qui, selon elle, est le symbole de son unité et son épanouissement. Dans un exposé préliminaire, Joseph Gnohan, conseiller à la chefferie, a fait l'historique de la crise qui, en l'en croire, ne fait que perdurer. 

Aux dires du conseiller Gnohan, plusieurs situations anormales ont amené les populations et surtout les membres de la grande famille Konney avec à sa tête Kouaho Konin Barthélémy Serge à désigner Nanan Konney Niamkey Jonas pour assurer l'intérim.

 A lirfe aussi: Covid 19: plus de 500 cas enregistrés ce 28 décembre

"Le mode de désignation ayant été respecté, la communauté villageoise de Modeste avec à sa tête, le chef intérimaire, a saisi par courrier toutes les autorités administratives, judiciaires, politiques et coutumières du département de Grand-Bassam aux fin d'information et de reconnaissance au moyen de la prise d'un nouvel arrêté de nomination de ce dernier", a-t-il déclaré.

 

Pour lui, dans l'attente de ce nouvel arrêté de nomination, grande fut la surprise des populations d'apprendre et de constater que l'ex-chef du village Konney Ahoua Simon continue de brader leurs biens. "Si l'on n'y prend garde, cette situation embrasera toute la localité eu égard au fait que tout le peuple de Modeste lui a entièrement retiré sa confiance", a martelé Joseph Gnohan avant de solliciter les autorités préfectorales de bien vouloir prendre un nouvel arrêté de nomination pour Nanan Konney Niamkey Jonas en qualité de chef de Modeste. 

"Ce sera la consécration de la volonté manifeste d'un peuple qui s'est donné en toute liberté un chef", a-t-il conclu. Notons que ce point de presse a été marqué par une marche apaisée des différentes couches sociales du village avant de se retrouver au lieu indiqué pour la déclaration.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Akoupé : 300 m² de parcelle de cannabis détruits

Comité de normalisation pour la Fif : Me Roger Ouegnin (Asec Mimosas) se prononce