Plus de 500 délégués à l’assemblée générale de la JFPI à Gagnoa





plus-de-500-delegues-a-lassemblee-generale-de-la-jfpi-a-gagnoa


Plus de 500 délégués, représentants des responsables de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI) venus d’une quinzaine de régions de la Côte d’Ivoire, ont pris part à la troisième assemblée générale ordinaire de la jeunesse de ce parti, samedi 12 février 2022 au foyer polyvalent de Gagnoa.

Ces délégués sont venus des régions de l’Agnéby-Tiassa, avec 29 représentants, du Tonpki (17 délégués), du Sud Comoé (14 délégués), du Guémon (15 délégués), du Moronou (96 délégués), du Haut Sassandra (six délégués), du Bas Sassandra, d’Abidjan-Lagune, mais aussi du Gôh notamment.

« Cette forte mobilisation est la preuve que le FPI n’est pas mort, comme certains le prédisaient », a déclaré le président national de la JFPI, Lia Ferdinand, qui a salué la forte présence des responsables de jeunesse de son parti, qui ont occupé toutes les 480 chaises de la salle.

La mobilisation totale des responsables est de 1 580 responsables de jeunesse à travers les 750 fédérations réparties dans les 31 régions de la Côte d’Ivoire. « N’eut été un problème financier, la mobilisation aurait été plus importante », a assuré M. Lia, qui a demandé aux jeunes de repartir à la reconquête des espaces perdus.

Sous le thème, une jeunesse “Sans complexe, jeunesse consciente, jeunesse branchée”, il a expliqué être venu à Gagnoa pour sonner la mobilisation de toutes les bases, assurant que cette tournée s’inscrit dans la redynamisation du FPI, car ce parti est vivant à Gagnoa, mais les structures ne sont pas tout à fait fonctionnelles.

Cette assemblée générale a bénéficié de la présence du secrétaire général de ce parti, Issiaka Sangaré, numéro deux du FPI.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Coronavirus : La Banque mondiale appelle les créanciers de pays pauvre à suspendre le paiement des dettes

Côte d’Ivoire / Filière café-cacao : Les producteurs et le conseil relèvent des insuffisances dans la réforme