COP 15: Les préparatifs avancent extrêmement bien pour accueillir les participants (Ministre)





cop-15-les-preparatifs-avancent-extremement-bien-pour-accueillir-les-participants-ministre


Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Jean‑Luc Assi, a assuré mardi 15 février à son cabinet à Abidjan, que les préparatifs de la 15ème session des parties de la Convention de la lutte contre la désertification (COP 15) avancent extrêmement bien et devraient permettre à la Côte d’Ivoire d’être fin prête à la date indiquée pour accueillir l’évènement.

« Les choses avancent très très bien, les commissions sont à pied d’œuvre. Les choses sont tellement bien avancées que nous pensons que d’ici le 9 mai, nous serons prêts pour accueillir les 197 pays », a assuré Jean‑Luc Assi. Il recevait une délégation de la Convention venue pour s’enquérir de l’avancée des préparatifs de la COP 15.

Avec la délégation, le ministre a expliqué avoir parcouru un certain nombre de préoccupations, notamment en ce qui concerne l’occupation de l’hôtel Sofitel, le protocole COVID, le plan de sécurité (…). « Nous allons adresser toutes ces questions avec le comité d’organisation qui va prendre toutes les dispositions pour qu’on puisse régler les préoccupations qui ont été émises par la mission des Nations Unies », a‑t‑il dit.

Pour le chef de cabinet, chef de délégation de la Convention de lutte contre la désertification, Rajeb Boulharouf, l’avancement des préparatifs augurent d’une très bonne COP. Il a rappelé être à Abidjan pour apporter les derniers préparatifs de l’organisation de la 15ème session des parties de la Convention de lutte contre la désertification.

« Nous sommes extrêmement satisfaits, le ministre a été en mesure de nous rassurer sur tous les points que nous avions soulevés. Il s’agit d’une entreprise conjointe pour laquelle nous œuvrons et pour le succès de laquelle nous n’avons aucun doute. Nous sommes extrêmement satisfaits », a‑t‑il exprimé.

« Je dirige aujourd’hui la troisième délégation des Nations Unies pour sécuriser les consultations entre les différentes parties… Nous sommes aujourd’hui là, pour peaufiner les tous derniers détails de la mise en œuvre du plan logistique et organisationnel. Nous sommes extrêmement satisfaits », a renchéri M. Boulharouf.

La COP 14 a eu lieu à Delhi, en Inde. Elle a par ailleurs permis l’adoption d’une trentaine de décisions sur des sujets d’importance majeure allant du séquençage numérique sur les ressources génétiques à l’intégration de la biodiversité dans les secteurs économiques ou la santé.

Elle a aussi adopté des lignes directrices pour garantir que les stratégies d’adaptation au changement climatique et la réduction des risques de catastrophe naturelle soient basées sur les écosystèmes, ainsi que pour éviter les conflits d’intérêt.

La Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification est la dernière des trois conventions de Rio. Elle a été adoptée à Paris, deux ans après le Sommet de Rio, le 17 juin 1994, et est entrée en vigueur le 25 décembre 1996, soit 90 jours après réception de la 50e ratification. 197 pays font partie de la Convention. Elle traite de la désertification définie comme « la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches, suite de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatiques et les activités humaines ».

(AIP)

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Profanation de la tombe de DJ Arafat/ Arrêtée Diane Blé: ''Je n'étais pas au cimétière''

Suisse : Assalé Roger testé positif à la Covid-19