Un groupe de travail bientôt mis en place pour lutter contre la vie chère (Premier ministre)





un-groupe-de-travail-bientot-mis-en-place-pour-lutter-contre-la-vie-chere-premier-ministre


Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a annoncé la mise en place d’un groupe de travail pour prendre des mesures relatives à la lutte contre la vie chère.

S’exprimant au nom du Premier ministre Patrick Achi, jeudi 24 février 2022 à la Primature, à l’issue de plusieurs rencontres que ce dernier a accordées aux associations de consommateurs, du vivrier et des transporteurs, M. Diarrassouba a indiqué que toutes les actions entreprises par le Gouvernement se feront dans le cadre d’une concertation entre ces groupements associatifs et l’État.

Il a rassuré que toutes les mesures issues du groupe de travail seront soumises au chef de État afin que des annonces soient faites pour soulager les populations ivoiriennes.

Le ministre s’est appesanti sur les propositions de ces différentes associations, notamment le réaménagement du dispositif réglementaire, en matière d’encadrement des prix, des actions afin que l’offre, en termes de produits vivriers, puisse augmenter la recherche des solutions structurelles pour la maîtrise de l’eau de sorte que la culture vivrière ne soit plus pluviale afin de disposer des produits pendant toute l’année.

Selon M. Diarrassouba, les responsables des associations ont pris l’engagement de maintenir le prix du transport et de traquer les commerçants responsables de la flambée anarchique des prix des produits de première nécessité.

Avant cette rencontre et conformément toujours à la détermination du chef de l’Etat, de parler avec les acteurs de la chaîne de production et de distribution des produits de consommation, cinq membres du gouvernement ont effectué, mardi 22 février 2022, une visite sur le terrain dans l’objectif de s’imprégner des réalités actuelles du marché.

De retour en Côte d’Ivoire après un séjour qui l’a conduit à Accra, Addis-Abeba et Bruxelles, mardi 22 février 2022, le Président Alassane Ouattara avait relevé que le problème de la vie chère résulte d’une déficience de l’offre. Il envisage une réunion avec les groupements des consommateurs, pour “essayer de prendre des mesures afin de contenir ces augmentations de prix”.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Une ONG plaide pour la création d’un secrétariat d’Etat pour les personnes en situation de handicap

Point de la situation de la maladie à Coronavirus du 2 juillet 2020