Leadership féminin : la directrice du Genre et de l’Equité appelle les femmes à oser





leadership-feminin-la-directrice-du-genre-et-de-lequite-appelle-les-femmes-a-oser


La directrice du Genre et de l’Equité au ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Tanoh Florence, invitée, jeudi, de la première édition de l’année 2022 de « Les causeries de l’AIP », une tribune d’échanges et de partages d’expérience à la tribune, tenue au siège de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), à Abidjan Plateau, a appelé les femmes à « oser » et à avoir confiance en elles si elles veulent être leaders.

Tout en définissant le leadership qui selon elle est une capacité à entraîner les gens du bas vers le haut, Tanoh Florence, a ajouté qu’un leader a une vision qui entraîne l’adhésion. Et de préciser qu’un chef n’est pas forcément un leader.

S’agissant de la condition de la femme, la directrice a fait savoir que le défis pour les femmes, c’est de tuer l’analphabétisme et d’aider leurs sœurs à inscrire les enfants à l’école et d’oser.

« J’ai remarqué depuis plus de 20 ans que je travaille sur le leadership des femmes que les femmes n’ont pas confiance en elles. Ou vous êtes fébriles ou vous n’exprimez pas votre plein potentiel », a-t-elle regretté et de rappeler que toutes les lois sont prises aujourd’hui pour qu’elles soient cheffes de famille, députés, sénateurs.

Mais pour y parvenir, les femmes devront se battre, avoir confiance en soi et oser, a-t-elle ajouté, regrettant en outre que les femmes n’aient pas pu atteindre 30 % de candidatures lors des élections précédentes.

Pour les élections à venir, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant projette de préparer et de former les femmes de 2022 jusqu’à ces élections pour qu’elles soient candidates.  «  Pour nous les femmes, jusqu’en 2025, on veut remplir le gap de 30 % qu’on n’a pas pu atteindre ».     

« On aura des formations sur la stratégie politique, sur comment se préparer à être candidate (…), comment s’habiller, comment mettre en place son équipe de campagne. Ça ne s’improvise pas ».

Il faut que ce monde change parce que des personnes sont arrivées à des postes politiques sans valeur. C’est pour cela que nous voulons miser sur des femmes pour donner tout ce qu’il y a comme valeur, a exprimé la directrice du Genre et de l’Equité pour qui « si on forme les femmes pour servir, si elles sont formées au besoin de la population, elles vont agir », a-t-elle conclu.

« L’équité et le Genre à l’épreuve du leadership féminin », tel était le thème de cette édition de « Les causeries de l’AIP ».

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire /Biankouma: Un gros camion se renverse à Yirongoin

Le bilan africain des Jeux Olympiques de Tokyo 2020