Affaire « faveurs aux membres de sa famille sur le dos de la FIF » : Mariam Dao Gabala en colère clarifie les choses





affaire-faveurs-aux-membres-de-sa-famille-sur-le-dos-de-la-fif-mariam-dao-gabala-en-colere-clarifie-les-choses

La présidente du CONOR-FIF a tenu à clarifier les choses



La présidente du comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football ( CONOR-FIF), Mariam Dao Gabala,  est au centre des débats sur plusieurs fora des réseaux sociaux. Pour cause, elle est accusée d’avoir fait des faveurs à certains membres de sa famille en vue d'assister aux matchs amicaux des Éléphants contre la France et l'Angleterre. 

Interrogée au téléphone relativement à cette affaire par un confrère, la patronne du CONOR-FIF, en colère,  rejette en bloc ces accusations. Elle explique cependant que des facilités ont été faites à toutes les personnes qui ont manifesté le désir de se rendre dans ces deux pays pour suivre les différentes rencontres. 

« Mabana et Behou sont à Londres et sont des membres de Capital Connect. Je ne vais pas m'épuiser à répondre à ces personnes. Mes enfants n'ont-ils pas le droit de venir supporter les Eléphants? Ils se sont pris en charge eux-mêmes. De la même manière nous avons facilité les visas pour ceux qui venaient supporter les Éléphants ? Ils ont bénéficié des mêmes facilités que tout le monde. La FIF n'a rien dépensé pour eux. Et puis avant la Fif ma famille existait. Qu'ils aillent chercher leurs magouilles ailleurs. Sur le terrain de la probité, ils ne m'auront pas », a-t-elle tenu à clarifier.

Solange ARALAMON

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Classement Fifa : les Eléphants de Côte d’Ivoire gagnent 4 places

Journalisme sensible au genre : Le FSDP finance la formation des acteurs des radios