Incivisme : les populations de Diabo plaident pour l’installation de dos d’ânes pour la sécurité des riverains





incivisme-les-populations-de-diabo-plaident-pour-linstallation-de-dos-danes-pour-la-securite-des-riverains


Des habitants de Diabo ont plaidé dimanche 24 avril 2022 auprès de la mairie ladite ville, pour l’installation de dos d’ânes sur les voies principales  de la ville, rapporte l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

Kra Kouakou Moise, un jeune du quartier Ahougnansou de Diabo a insisté qu’il est important d’installer des dos d’ânes dans sa localité afin de sauver des vies.   

« Face à l’incivisme notoire des automobilistes et surtout des motocyclistes qui foulent au pied les règles de conduite, nous souhaitons qu’on nous installe des dos d’ânes sur les voies principales de la ville de Diabo qui ont été bitumées fraichement. Cela nous évitera des accidents mortels », a-t-il souhaité.

Tout comme lui, dame Koffi Yvonne, commerçante, a Diabo étale son inquiétude face à ce problème. « Il faut absolument que des dos d’ânes soient installés sur l’ensemble des artères principales. Sinon, un jour, nous allons tous pleurer des morts par accidents à cause des conducteurs inconscients », a-t-elle signifié.

En attendant la mise en place de ces dos d’ânes, dont la faisabilité ne pose aucun problème selon Atô Kouakou Moise, directeur technique par intérim de la mairie de Diabo, la jeunesse du quartier d’Ahougnansou a procédé dimanche à l’installation de dos d’ânes artisanal avec des bois sur la voie reliant le carrefour Namlan et le groupe scolaire Saya.

« Ces barricades, c’est juste pour nous protéger contre d’éventuels accidents en attendant la construction des dos d’ânes que nous appelons de tous nos vœux », a soutenu Kra Kouakou, l’initiateur de ces barricades de fortunes.

Florencia Gueu

Stagiaire

 

En lecture en ce moment

Alain Lobognon rassure : "Le RHDP n’a pas la majorité pour modifier la Constitution"

Congrès extraordinaire du fpi : Et si l’enveloppe laissée par Gbagbo n’était pas aussi vide