Trêve sociale : Les fonctionnaires de Toumodi et d’Oumé appellent Zadi Gnagna à la vigilance





treve-sociale-les-fonctionnaires-de-toumodi-et-doume-appellent-zadi-gnagna-a-la-vigilance


Homme de terrain, toujours au contact de ses syndiqués, le président de la Centrale Plateforme nationale, Zadi Gnagna était du 5 au 6 mai 2022 dans les villes d’Oumé et de Toumodi. Cette tournée de remerciements, de sensibilisation et d’échanges intervient après celle entreprise dans le Haut Sassandra et la Marahoué du 15 au 20 mars 2022.

Pour Gnagna Zadi, ce dialogue direct s’avérait plus que nécessaire surtout avec les questions d’actualité et la trêve sociale demandée par le gouvernement.

Le président de la Centrale Plateforme a dans les villes visitées, indiqué qu’il ne pouvait pas ne pas entendre les avis des fonctionnaires et agents de l’Etat sur la question. Tout en énumérant les 16 points de revendications notamment le 13e mois, la revalorisation de l’indice référentiel de base, la revalorisation de l’indemnité de logements et son attribution à tous les fonctionnaires, la revalorisation des accessoires de salaires et des pensions de retraite tous les deux ans, Gnagna Zadi a tenu à féliciter les représentants locaux de la Centrale Plateforme et principalement le camarade Yéo Douglas pour la grande mobilisation. Il a ensuite révélé qu’en contrepartie de la satisfaction des points déjà mentionnés, le gouvernement souhaite le renouvellement de la signature de la trêve sociale.

Il était donc de son devoir, en tant que porte-parole de porter à la base l’information et de recueillir ses avis.

Les fonctionnaires qui ont effectué nombreux le déplacement dans les deux villes, ont apprécié cette démarche qui laisse transparaitre selon leurs termes, « l’importance que le président de la Centrale Plateforme accorde à sa base ».

Même s’ils se sont montrés favorables à la signature d’une nouvelle trêve sociale, les travailleurs ont demandé à leur président de faire preuve de vigilance. Et de n’accepter la signature de cet accord  que si et seulement si le maximum de points de revendications est satisfait notamment, le 13e mois, la revalorisation de l’indice référentiel de base,  l’attribution de l’indemnité de logement à tous les fonctionnaires et la revalorisation de la pension de retraite tous les deux ans sans oublier la suppression de la Contribution nationale.

Gnagna Zadi a pris acte des conseils et avis de ses camarades militants tout en indiquant qu’il faut reconnaitre au gouvernement du premier ministre Patrick Achi le mérite d’avoir créé un cadre de discussions favorables sans crise préalable. Une telle approche, si elle aboutissait à une nette amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires serait un grand changement de paradigme dans les rapports entre les syndicats et l’Etat.

Mais bien avant, la tête de liste Maturité Unité et Renaissance (MUR) a félicité les camarades d’Oumé et de Toumodi, pour avoir remporté les élections de la Mugef-ci dans leurs Régions. Il a conseillé aux délégués élus d’être les vrais porte-voix des mutualistes qui aspirent à une vraie prise en charge sanitaire.

Gnagna Zadi leur a demandé de veiller à ce que les mesures annoncées par le conseil élu soient mises en œuvre tout en évitant  de se couper de la base qui est leur force.

Pour cette tournée, le président de la Centrale nationale était accompagné de son Vice-Président Kpan Mouty, et de plusieurs autres secrétaires généraux de fédérations. 

Lambert KOUAME avec Dircom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le ministre de l’Environnement rassure sur l’efficacité du dispositif sécuritaire pour faire face aux risques de pollution sur le littoral ivoirien

Can 2021: Didier Drogba aux cotés des Eléphants de Côte d'Ivoire à Douala (photos)