Mission des Nations-Unies au Mali (MINUSMA) : 425 casques bleus de l’armée ivoirienne déployés pour un engagement de 12 mois à Tombouctou





mission-des-nations-unies-au-mali-minusma-425-casques-bleus-de-larmee-ivoirienne-deployes-pour-un-engagement-de-12-mois-a-tombouctou


Dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), le 2e Bataillon de casques bleus ivoiriens basé à Tombouctou a enregistré l'arrivée de 425 soldats, en fin de semaine dernière, rapporte un communiqué de l'état-major général des armées.

Fort de 650 soldats au nombre desquels 56 officiers, ce bataillon compte 25 femmes et est déployé pour un engagement de 12 mois à Tombouctou, dans le Nord-Ouest du Mali.

Les missions de cette unité consistent à assurer le contrôle de positions avancées dans le fuseau Ouest, à faire des patrouilles de sécurisation et des escortes de convois de ravitaillement.

S’adressant aux soldats avant leur départ, le jeudi 18 août 2022 au cantonnement de AK Camp, le chef d’État-Major général des armées, le général Lassina Doumbia a dit son soulagement de voir enfin cette relève s’effectuer après plusieurs reports. Puis, il a évoqué avec la troupe, les conditions particulières de ce déploiement, en revenant sur la situation des 49 soldats de la NSE 8 détenus au Mali.

« Vous devez rester des soldats ivoiriens, avec une parfaite connaissance de la mission et l’exécuter avec professionnalisme. Vous devez porter encore plus haut, cette renommée acquise durement en mission extérieure et qui est reconnue dans les instances onusiennes », a-t-il conseillé.

Et de prévenir ses hommes : "au Mali, vos faits et gestes seront certainement observés tout comme votre attitude. Demeurez des ambassadeurs de paix dans votre zone de responsabilité".

Évoquant les nouvelles dispositions réglementant l’exploitation par la MINUSMA de l’espace aérien malien, le Chef d'état-major général, Lassina Doumbia a recommandé le professionnalisme aux soldats : « Les appuis aériens ne viendront certainement pas quand ils seront le plus attendus. Vous ne devrez compter que sur vous-mêmes en cas de coup dur. Si cela advenait, sachez que vous avez été mieux formés que l’ennemi. Il s’agira seulement d’appliquer vos actes réflexes et élémentaires », a-t-il conclu.

CICG

En lecture en ce moment

Une église évangélique détruite par un incendie à Yopougon

Prix d’excellence 2021 : 84 citoyens les plus talentueux de la société ivoirienne récompensés