Concours de la Fonction publique: La ministre Anne Ouloto lance officiellement la session 2022





concours-de-la-fonction-publique-la-ministre-anne-ouloto-lance-officiellement-la-session-2022

La ministre de la fonction publique Anne Ouloto a lancé officiellement la session 2022 des cours d'entrée dans l'administration ivoirienne



La ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Anne Désirée Oulotto a procédé, samedi 3 septembre 2022, au lycée classique d’Abidjan-Cocody, au lancement des compositions de la session 2022 des concours de la Fonction Publique, nous informe ses services.

 

Ce sont en tout 107 553 candidats qui prennent part à ce concours dans 300 centres pour 10 876 postes budgétaires. 96 020 d'entre eux composeront sur table. Les 11 533 autres candidatures feront l'objet d'étude de dossiers.

 

Cette session enregistre 384 concours dont 121 concours de recrutement nouveau (Directs, Recrutement, Recrutement exceptionnel, Recrutement exceptionnel spécifique pour la diaspora, Santé) pour 4 994 places et 263 concours de promotion (Professionnel, Professionnel exceptionnel, Professionnel exceptionnel de promotion) pour 5 882 postes budgétaires.

 

« Comme l’année dernière, nous avons inscrit cette session sous le triptyque célérité-transparence-équité de telle sorte que les résultats soient diffusés dans les délais requis et que seuls les méritants accèdent à la Fonction publique. Nous voulons recruter les meilleurs, ceux qui sont capables de porter cette Administration ivoirienne pour en faire une Administration performante et efficace », a rappelé la ministre Anne Désirée Ouloto.

 A lire aussi: FPI : Quel avenir pour une gauche ivoirienne en déconfiture

Aux candidats, la ministre a rappelé qu’il n’est plus possible de payer pour entrer à la Fonction publique. Elle a, pour ce faire, invité les candidats, surtout leurs familles, à éviter toute forme de corruption.

 

« Les candidats doivent se faire confiance et faire confiance à l’État de Côte d’Ivoire qui s’est donné les moyens d’organiser des concours dont les résultats sont sincères et crédibles. J’encourage les uns et les autres à croire en cette nouvelle gouvernance, en cette nouvelle manière, en cette nouvelle vision des choses », a-t-elle insisté.

 

Notons que cette année, ce sont 10 concours pour 49 places qui  sont ouverts à l’extérieur de la Côte d’Ivoire, pour ce qui concerne la diaspora ivoirienne. Pour chaque session, les résultats de chaque composition seront proclamés dans un délai de trois semaines.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Secteur du transport : Vers la fin du phénomène des gnambros ?

Convocation d'Assoa Adou : ses avocats demandent au préfet de police de respecter la procédure