Législatives et sénatoriales partielles : L’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale a observé un scrutin « sans incident majeur »





legislatives-et-senatoriales-partielles-lobservatoire-de-la-solidarite-et-de-la-cohesion-sociale-a-observe-un-scrutin-sans-incident-majeur

selon l'OSCS, les législatives et sénatoriales partielles se sont déroulées dans le calme



Dans une déclaration rendue publique ce dimanche septembre  2022 et dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, l’observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale de Côte d’Ivoire (OSCS) dit avoir observé que les élections législatives et sénatoriale partielles se sont déroulées sans incident majeur, de la campagne au dépouillement des voix.

« Cependant, certains dysfonctionnements sans incidence sur le bon déroulement du scrutin ont été observés puis rapportés en temps réel par les observateurs de l’OSCS et sa cellule de coordination, aux acteurs de réponse, notamment la CEI, pour une prise en charge », note le document signé du directeur général de l’OSCS,  M. Coulibaly Tiohozon Ibrahima, par ailleurs superviseur général.

A lire également: Affaire 49 militaires détenus au Mali : Gbagbo demande qu'on permette à l'opposition, de mener des démarches

Le Ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, à travers cet observatoire, salue le sens de civisme des candidats et des électeurs qui a permis un déroulement sans violence du scrutin jusqu’à la proclamation des résultats dans les bureaux de vote. Il les exhorte pour ce faire  à poursuivre dans cette lancée et à user en cas de contentieux des voies de recours légales.

 

Notons que Le ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté à travers l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS), organe de veille et d’alerte, a conduit une mission d’observation dans les 10 localités des 04 circonscriptions électorales concernées.

 

36 observateurs ont donc été déployés dans ces localités pour le monitoring de la campagne et l’observation proactive du vote pour contribuer au bon déroulement du processus électoral afin de renforcer la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Gagnoa : Un journaliste prend la tête d'une organisation de chefs de village

Plus de 350 tonnes de produits prohibés incinérés par les douanes à Abengourou