Plateau : Jacques Ehouo, le nouveau maire élu installé ce mardi par le Préfet d’Abidjan





Plateau,installation,Jacques Ehouo,Côte d'Ivoire,Municipale


Le nouveau maire élu de la commune du Plateau (centre des affaires), Jacques Ehouo, a été installé, ce jeudi, avec son Conseil municipal, par le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi qui gérait les affaires courantes, après que la commune a été placée sous délégation spéciale.

"Est déclaré élu, maire de la commune du Plateau, M. Gabriel Jacques Ehouo avec 13 voix contre 12 pour Dr Kouassi Parfait", a déclaré le préfet d’Abidjan, rapportant les résultats des consultations tenues le samedi 23 mars, sous les acclamations du nombreux public qui a effectué le déplacement. 

La passation des charges a été faite entre le préfet et le nouveau maire. "Cette cérémonie d’aujourd’hui met fin à la délégation spéciale de la commune du Plateau", a rassuré le préfet qui dit "être heureux" de passer la main.

Le Conseil municipal du Plateau est composé de 25 conseillers et de deux adjoints au maire. Ainsi, Koblavi  Dibi Mensah et Money Guy Florent sont respectivement 1er et 2e adjoints au maire. 

Le nouveau maire du Plateau a réitéré ses remerciements au président de la République, Alassane Ouattara, pour avoir permis la tenue de cette cérémonie ainsi qu’au président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, pour le soutien. Il a félicité le maire sortant pour la qualité du travail abattu durant les quatre mois de la délégation spéciale.

Jacques Ehouo a exprimé sa disponibilité à travailler avec son adversaire d’hier, Fabrice Sawegnon à qui, il tend la main. "Qu’il vienne participer au développement du Plateau", a-t-il appelé, rassurant l’assistance qu’il mettra tout en œuvre pour "taire les différences". 

Pour l’inspecteur général, préfet hors grade et superviseur, Dion Frédéric, cette cérémonie traduit la volonté du chef de l’Etat de faire asseoir les fondements de la République. Il a demandé au maire de "faire preuve d’ingéniosité et de tout mettre en œuvre pour fédérer toutes les tendances"Il a engagé les populations à soutenir le nouveau maire pour la réussite de sa mission.

Abondant dans le même sens, le préfet d’Abidjan et maire sortant, Vincent Toh Bi, a demandé au premier magistrat du centre des affaires de ne faire aucune distinction entre ses populations. Il l’a exhorté à oublier, mais aussi et surtout à consolider la paix et la cohésion sociale, car "il y a division au sein des agents de la mairie". 

Cette installation est l’aboutissement d’un long processus. En effet, Ehouo Jacques, tête de liste du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) aux élections municipales du 13 octobre dans la commune du Plateau, a été élu. 
Poursuivi dans une affaire de détournement de fonds, Jacques Ehouo n’a pu être installé à la tête de la commune du Plateau, jusqu’à expiration du temps imparti. Tout comme le Plateau, quatre autres communes à savoir Port-Bouët, Grand BassamBooko et Rubino dont le conseil n’a pu être installé ont également été placées sous délégation spéciale, dirigée par les préfets de région. 

Jacque Ehouo succède ainsi à Noël Akossi Benjo qui a été révoqué par le gouvernement en août 2018, pour "graves déviations dans sa gestion et faux en écriture".

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Ahoussou Jeannot prône la paix et la réconciliation à la communauté Baoulé du Tonkpi

La RDC entre résistance et résurrection de Lumumba