Côte d’Ivoire / Groupement des sapeurs-pompier militaires : Le bilan des interventions en hausse par rapport à 2018





Côte d'Ivoire,Groupement des sapeurs-pompiers militaires,bilan,premier trimestre


Le Groupement des sapeurs-pompiers militaires de Côte d’Ivoire (GSPM), à travers les réseaux sociaux, a rendu public son bilan pour le premier trimestre 2019. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les chiffres sont en hausse, comparativement à la même période en 2018. Pressecotedivoire vous propose l’intégralité de ce bilan publié, ce jeudi.

Le premier trimestre 2019 vient de s’achever avec un total de 5490 interventions contre 4305 interventions pour la même période en 2018. Soit une hausse de 27,53%. Nous avons enregistré 247 victimes décédés et avons transporté 6031 victimes vers les centres hospitaliers sur un total de 7101 victimes constatées.
Sur les 5490 interventions, les accidents de circulation ont représenté 62,71% des interventions soit 3443 interventions au total. Les 602 incendies enregistrés quant à eux ont représenté 10,96 % des interventions.
Les accidents de circulation ont enregistrés 6262 victimes, soit 88,18% des victimes du trimestre dont 5306 transportées 800 non évacuées et 156 décédées. 5 personnes sont décédées suite à des incendies et 44 à l’occasion de malaise ou maladie.
Le corps a été sollicité pour la prise en charge de 125 aliénés menaçants ou malades mentaux qui ont été transporté vers les hôpitaux psychiatriques de Bingerville ou des villes de l’intérieur.
Sur les 602 incendies du 1er trimestre 2019, 279 concernent des incendies de domicile (maisons ou appartements), 65 incendies de véhicules, et 102 incendies à caractère électrique (compteurs, tableaux ou transformateurs).
A Abidjan, la commune de Yopougon est celle où le GSPM est les plus intervenu avec 1149 interventions sur le 4305 du trimestre, soit plus du quart de toutes les interventions du GSPM pensant cette période.
En matière d’accidents de la circulation à Abidjan, après Yopougon avec ses 673 interventions, nous avons Cocody avec 441 interventions puis Abobo avec 314 interventions, suivi de la Commune d’Adjamé avec 267 interventions.
Pour les villes de l’intérieur, la palme revient à Bouaké avec 342 interventions en matière d’accidents de circulation, suivi de Korhogo avec 262 interventions.

Nous constatons que la tendance est à la hausse, mais vraiment une hausse vertigineuse.
Aussi voudrions nous laisser à chacun le soin de faire sa propre analyse et d'en tirer les conclusions.

 

En lecture en ce moment

Arafat DJ : Ivosep confirme la présence de son corps dans ses locaux

BEPC 2019 : Les épreuves écrites ont débuté dans le calme et la sérénité