La scolarisation des enfants handicapés auditifs au cœur des échanges à un forum sur les innovations pédagogiques





la-scolarisation-des-enfants-handicapes-auditifs-au-coeur-des-echanges-a-un-forum-sur-les-innovations-pedagogiques


Le Réseau Ivoirien pour la Promotion de l’Education Pour Tous (RIP-EPT), en collaboration avec l’Union Nationale des Organisations des Parents de Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire (UNOPAH-CI), a organisé le Forum sur les pratiques, les innovations pédagogiques inclusives et les actions en faveur de la scolarisation des enfants handicapés sensoriels. C'était ce jeudi 15 décembre 2022, au siège du Syndicat National de l'Enseignement Primaire Public de Côte d'Ivoire (SNEPPCI) à Yopougon Sable.

« Les pratiques, les innovations pédagogiques inclusives et les actions en faveur de la scolarisation des enfants handicapés sensoriels » tel était le thème de ce Forum qui visait à mettre en exergue les stratégies et actions en faveur de la scolarisation des enfants handicapés auditifs, mais également à dégager les nombreux défis que la communauté éducative nationale devra surmonter en vue de parvenir à une éducation de qualité, accessible et inclusive.
Pour Camille Tano, Pca de l’UNOPAH-CI, s’occuper d’un enfant en situation de handicap n’est pas une chose aisée et évidente, surtout quand l’enfant est une personne en situation de handicap auditif. « Le mode de langage est différent, le mode de vie est différent des autres, par moment, il est difficile pour nos enfants de vivre en harmonie, de vivre heureux dans un contexte familial car, les parents que nous sommes ne maîtrisons même pas cette langue… », a indiqué Camille Tano, 
Quant à Gnelou Paul, président du Conseil d'Administration du RIP-EPT, il a révélé qu'une étude sur l’éducation inclusive financée par l’UNICEF, conjointement réalisée en 2017 par le ministère de l’éducation nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle d’alors et l’ENS, a révélé que 48 187 enfants sont hors du système éducatif.
« L’école inclusive doit prendre en compte tous les enfants, selon leur spécificité. C’est aussi lié à ce que l’Etat a engagé comme politique nouvelle, la politique de la scolarisation obligatoire, du fait que chaque enfant dont l’âge est compris entre 6 et 16 ans doit obligatoirement être mis à l’école quel que soit son handicap, quel que soit son statut, quelles que soient les conditions de ses parents. Cette étude a démontré que les enfants à besoin spécifique ne sont pas entièrement pris en compte dans l’éducation en Côte d’Ivoire et il y a beaucoup qui reste encore sur le côté », a-t-il dit. Il a, à cet effet, fait savoir que le rôle de RIP-EPT est d’amener l’Etat à mettre effectivement en place cette politique obligatoire mais surtout à investir dans les infrastructures qui peuvent permettre de prendre en compte tous les enfants avec tous les besoins. 
Pour Odile Zoba, chargée de la promotion et de l’accès à l’éducation nationale et de l’alphabétisation des enfants handicapés à la Direction des Etablissements Publics du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, la stratégie nationale de l’éducation inclusive (SNEI) est le nouveau-né de toutes les actions que le ministère de l’éducation nationale a eu à mettre en œuvre pour la scolarisation des enfants en situation de handicap et non handicapés.
« Cette stratégie est le référentiel par lequel tout le monde doit passer pour scolariser tout type d’enfant. Elle prend en compte toutes les réalités sur le terrain et elle a été mise en œuvre grâce aux efforts conjugués des parties prenantes, à savoir les ministères sectoriels, les Ong et les organisations de personnes handicapées. Elle a été financée par l’UNICEF », a-t-elle fait savoir. 

GZ

En lecture en ce moment

Guinée: le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya investi président

Réduction de l’empreinte carbone sur l’environnement : une société de téléphonie présente ses infrastructures à des journalistes ivoiriens