Timité Lassana (président de l’association We Love Africa) : « Nous voulons vendre la culture ivoirienne au Maroc »





timite-lassana-president-de-lassociation-we-love-africa-nous-voulons-vendre-la-culture-ivoirienne-au-maroc


Résidant au Maroc depuis plusieurs années et passionné de Culture et d’évènementiel, Timité Lassana a décidé de se lancer dans l’organisation des spectacles et concerts comme le spectacle de Vegedream, et le spectacle  Afrik Humour ainsi que le concert du groupe MAGIC SYSTEM, réalisé en 2018 et 2019. Aujourd’hui, il est le président de l'Association ''We Love Africa''. Une Association créée pour valoriser la culture ivoirienne et celle des autres pays africains au Maroc. Timité Lassana dit tout sur l’initiative des jeunes ivoiriens au Maroc dans cet entretien.

 

Quels sont les objectifs réels de ‘’We love Africa’’ ?

 

 Nous voulons promouvoir la culture ivoirienne et celle des autres pays africains à travers diverses activités culturelles ici au Maroc. Nous voulons valoriser le brassage culturel de toutes les communautés africaines résidentes au Maroc. Promouvoir et encourager des actions écoresponsables en vue de la protection de l’environnement à travers des campagnes de sensibilisation.

 

La promotion de l’entreprenariat culturel des jeunes subsahariens au Maroc.

 

Et la mise en œuvre des actions sociales et humanitaires à travers des dons aux familles en difficultés. L’association veut être un Hub Culturel Africain. Nous voulons réunir toute la jeunesse africaine, plus précisément les ivoiriens résidents au Maroc.

 

Quelles sont les activités et actions déjà menées ?

 

 En effet, cette année 2022, nous avons dans un premier temps fait valider officiellement l’association par les Autorités Marocaines, qui nous ont communiqué le Récépissé de fonctionnement en tant qu’une Association reconnue d’utilité publique le 28 Avril 2022. Cela nous a permis d’organiser notre première action culturelle en collaboration avec le Groupe INTELCIA en mai 2022. L’aspect culturel mis en avant lors de cette activité, était la découverte de la gastronomie africaine.  Nous avons distribué gratuitement des plats africains à plus de 1000 personnes. Dans la continuité de notre programme d’action sociale, le 27 novembre 2022, nous avons mis en place une rencontre avec des mères célibataires, des veuves et des orphelins vivant dans des conditions précaires.

 

Cette rencontre a eu pour thème : Quel modèle d’accompagnement et d’orientation pour une immigration efficiente. Cela nous a permis de nous rapprocher d’avantages des conditions de vie de ces familles. Pour clôturer cette activité nous avons distribué des paniers alimentaires ainsi que des couvertures hivernales à plus de 50 familles.

 

 

 

 

Quelles sont vos perspectives ?

 

 

Nous comptons clôturer cette d’année avec une autre action caritative en faveur des enfants subsahariens démunis à travers un évènement dénommée « L’arbre de Noël Solidaire » prévu le 24 décembre 2022. C’est une activité au cours de laquelle, nous distribuerons une centaine de cadeaux aux Enfants. Notons que cet Arbre de Noël Solidaire aura pour thème : Comment implémenter un projet de planning familial. Nous allons nous lancer à la recherche de Partenariat national et international, l’organisation de spectacles culturels. Nous avons également à cœur de réaliser plusieurs actions caritatives au Maroc et en Afrique Subsaharienne.

Et la mise en place d’une antenne d’accompagnement des entrepreneurs du monde de la Culture et de l’Événementiel. Nous voulons apporter plus au Maroc qui nous a tout donné. Tout cela, pour dire que nos perspectives visent à contribuer et surtout à valoriser la culture ivoirienne à l’Étranger en particulier au Maroc.

 

 Un appel à lancer ?

 

 Je souhaite  que les autorités ivoiriennes investissent dans la jeunesse. Ces jeunes seront de véritables ambassadeurs de la culture ivoirienne à l’Étranger. Aujourd’hui, nous sommes la vitrine de la Côte d’Ivoire Maroc.

 

 

 

Source . Le Belier

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le Cosim forme les Imams à la culture de la paix et à la gestion des conflits.

L’option ignorée des EGR