Hadj 2023 : Voici les nouvelles mesures prises par l’Arabie Saoudite





hadj-2023-voici-les-nouvelles-mesures-prises-par-larabie-saoudite

Une vue de pèlerins ivoiriens



Dans un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, l’Arabie Saoudite annonce qu’il n’y a pas de limites sur le nombre de pèlerins pour le Hadj 2023.

« Le nombre de pèlerins reviendra à ce qu’il était avant la pandémie, sans aucune limite d’âge », a déclaré le ministre du hajj, Toufic al Rabiha, au cours d’une conférence de presse à Ryad, la capitale de l’Arabie Saoudite.

Depuis trois ans, le pays émet des restrictions à la participation au Hadj, à cause de la pandémie de Covid-19. Aussi, en 2022, près de 900 000 fidèles, dont quelque 780 000 étrangers tirés au sort, ont été accueillis à La Mecque, contre 2.5 millions de pèlerins en 2019. En 2021, pour limiter la propagation du virus, seuls 60 000 résidents d’Arabie saoudite avaient été autorisés à faire le grand pèlerinage annuel.

Un des cinq piliers de l’islam, le Hadj consiste en une série de rites devant être accomplis pendant cinq jours, à La Mecque et dans la région avoisinante, par tout musulman qui en a les moyens, au moins une fois dans sa vie. 

En moyenne, le Hadj rapporte entre 10 et15 milliards de dollars par an. Soit plus de 5000 milliards à 7500 milliards de Fcfa au Royaume saoudien. Malheureusement, le Covid-19 avait mélangé toutes les prévisions. Selon les autorités ivoiriennes, la Côte d’Ivoire, dont une délégation est en ce moment en mission en Arabie Saoudite dans le cadre du Hajj 2023, s’active déjà à réussir, comme par le passé, l’édition 2023.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Revue de presse : La bataille entre Ouattara et Soro fait rage

Une Organisation de la société civile demande le report de l’élection présidentielle d’Octobre 2020