La HABG installe les comités de lutte contre la corruption dans le département de Didiévi





la-habg-installe-les-comites-de-lutte-contre-la-corruption-dans-le-departement-de-didievi


La Haute Autorité de la bonne gouvernance (HABG) a procédé lundi 22 mai 2023 à l’installation des comités de lutte contre la corruption du département de Didiévi avec le soutien du projet d’appui au renforcement des institutions de contrôle de la Côte d’Ivoire et Expertise France.

Il s’agit du comité local d’intégrité (CLI) et de la plate-forme anti-corruption (ANTICOR).

Le CLI, composé de membres de la communauté, est un instrument de veille ayant également pour rôle de dénoncer les actes de corruption, d’informer et de sensibiliser les populations sur les causes et effets néfastes de ce phénomène de société.

La plate-forme, pour sa part, est un cadre de dialogue, de concertation entre les populations et les autorités administratives locales sur les questions relatives à la corruption.

« Vous avez l’obligation de dénoncer sans avoir peur, car il existe un mécanisme de protection pour tous ceux qui dénoncent », a assuré un chef de service à la HABG, Ekra Kouakou Antoine.

Sur la question des prérogatives de ces comités, le préfet de Didiévi, Achi Yapi Alexandre, a indiqué que leur rôle est de « remonter l’information » et non de jouer les justiciers.

« Ailleurs, on a vu certains membres des comités en faire plus que ce qu’on leur demande », a-t-il relevé.

La mise en place du CLI et de la plate-forme anti-corruption de Didiévi s’intègre dans un dispositif de sensibilisation des populations ivoiriennes mis en place depuis 2017 par la HABG.

« L’objectif, à la fin de cette campagne, est d’installer au moins 70 comités d’intégrité sur l’ensemble du pays », a souligné le directeur de la Sensibilisation, de l’Education à la HABG, Achiaou Jacques III.

Il a exprimé sa satisfaction sur les bonnes performances enregistrées chez les premiers comités installés et indiqué que la tendance est aujourd’hui d’aller vers leur autonomisation.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Traçabilité dans la filière café-Cacao : Le producteur ivoirien a désormais sa carte

Après avoir affirmé que Thiam a financé les candidats du PDCI aux élections locales, Jean-Yves Esso Essis se confond en excuses et accuse