PDCI-RDA : un avocat membre du bureau politique plaide pour le report des élections locales





pdci-rda-un-avocat-membre-du-bureau-politique-plaide-pour-le-report-des-elections-locales

Me Atabi Honoré plaide pour le report des élections locales



Me Honoré Atabi est un avocat. Mais il a une casquette politique au sein du vieux parti politique ivoirien. Le juriste est aussi membre du bureau politique du PDCI-RDA et proche du secrétaire exécutif en chef Maurice Kakou Guikahué. A cela, s'ajoute la fonction de directeur départemental de campagne pour les régionales dans le Goh. Dans un entretien avec la presse, mardi 15 août 2023 à  Kobouo, village de la sous-préfecture de Gagnoa, le juriste de formation a plaidé pour un report des élections locales prévues le samedi 2 septembre prochain.

Selon l'avocat, l'idéal serait que la Cei reporte les élections où les décale de quelques semaines voire d'un mois en raison du décès du président Henri Konan Bédié qui a été chef de l'Etat de Côte d'Ivoire. A l'en croire, le sphinx de Daoukro s'est éteint au moment où les candidats de son parti politique avaient besoin de son soutien financier sur le terrain par rapport aux élections locales. Sa mort n'est pas aussi sans impact moral sur l'ensemble des militants de son parti.

Pour lui, le report des élections permettrait à sa famille politique de retrouver le moral et de faire sereinement la campagne. En attendant que la CEI prenne une décision dans ce sens, selon l'avocat, lui et d'autres cadres du PDCI-RDA font la campagne pré-électorale par contrainte. Toutefois, le juriste, natif de Gagnoa, rassure que le PDCI-RDA ira aux élections locales même si elles ne sont pas reportées pour les remporter afin de rendre un hommage digne à la mémoire du président Henri Konan Bédié. D'où son appel aux militants du plus vieux parti politique à s'engager pleinement dans ces élections pour atteindre cet objectif.

S’agissant de l’élection du président du Conseil régional du Gôh, Me Atabi estime que le PDCI-RDA n'a pas de bilan à défendre dans cette localité. Il a plutôt une nouvelle vision à partager avec les électeurs. Cette nouvelle vision repose sur la participation des populations dans la gestion de cette collectivité locale, ajoutant qu’il n’y a que les populations qui savent leurs besoins réels.

Touré Boa

Correspondant régional

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Affaire "Wodié interpelle le Conseil constitutionnel" : La vérité des faits

Guinée: le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya investi président