Affaire Stade Olympique d'Ebimpé : l'Office national des sports s'explique (communiqué)





affaire-stade-olympique-debimpe-loffice-national-des-sports-sexplique-communique


L'Office national des Sports, via un communiqué dont pressecotedivoire.ci a reçu copie, s'est prononcé sur l'affaire concernant le stade d'Ebimpé. Un stade dont la pelouse a été complètement inondée après la forte pluie qui est tombée lors du match Côte d'Ivoire-Mali. Une situation qui a contraint à l'arrêt du match après 45 minutes de jeu. 


Le communiqué de l'ONS 

Ce mardi 12 septembre 2023, une rencontre amicale opposant l'équipe nationale de Côte d'Ivoire à son homologue du Mali s'est déroulée au stade Olympique Alassane Ouattara à partir de 19h00.
La première moitié du match de football s'est jouée dans des conditions optimales, jusqu'à ce qu'une pluie diluvienne se manifeste juste avant la pause, forçant l’arbitre à écourter le temps additionnel et les 22 joueurs à se retirer temporairement du terrain.
Après la pause forcée, la forte pluie persistait, et un test de rebondissement effectué par les arbitres n'a pas permis de garantir la poursuite immédiate du jeu. Face à cette situation, une réunion d'urgence a été convoquée entre les officiels et les organisateurs du match pour décider de la suite de la rencontre.
 À l'issue de cette concertation technique, il a été décidé d'arrêter le match en raison des conditions météorologiques défavorables.
Il a été observé que des flaques d'eau s'étaient formées sur la pelouse, indiquant un drainage lent du terrain. Cette situation pourrait être due au débordement conjoncturel du système de drainage ou à un problème de nivellement de la pelouse.
Cependant, nous tenons à préciser que des experts spécialisés dans l'entretien de la pelouse et des infrastructures connexes sont actuellement mobilisés pour apporter immédiatement les corrections nécessaires.
L'Office National des Sports, Maitre d’ouvrage délégué par le Ministère des Sports en liaison avec le BNETD, Assistant à Maitrise d’Ouvrage , restent engagés dans le Suivi et la Réalisation des infrastructures sportives et d’hébergement de haute qualité pour la CAN 2023, comme en témoignent les ouvrages de Yamoussoukro, Bouaké, et San Pedro, qui ont récemment été utilisés pour les matches des Éléphants et homologués par la CAF.
Nous rassurons le Mouvement sportif et l’ensemble de nos compatriotes que nous mettrons à la disposition de la CAF conformément au calendrier convenu toutes les infrastructures prévues pour une CAN exceptionnelle en Cote d’Ivoire.

La Direction Générale

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Ligue 1 ( Première journée) : le Sporting de Gagnoa arrache la victoire de justesse face à San Pedro

CAN 2023 : avant les matchs du Sénégal et du Cameroun, les supporters étaient en ébullition