Maladie mystérieuse à Niangban, le bilan s’alourdit





maladie-mysterieuse-a-niangban-le-bilan-salourdit

Le ministre de la Santé au chevet des victimes d’une intoxication alimentaire dans le village Kpo-Kahankro admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bouaké en janvier 2023



Le bilan provisoire de la maladie mystérieuse qui sévit depuis dimanche à Niangban village situé dans la sous-préfecture de Djébonoua s’est alourdi avec deux autres décès.

Selon les dernières informations en notre possession, deux nouvelles personnes ont succombé à la maladie. Ce qui porte désormais à huit, le nombre de décès.

Outre ces décès, l’on évoque plus d’une soixantaine de personnes en observation.

La veille, lundi, le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, informé de la situation qui prévaut dans ce village, a déployé « une équipe lourde » sur le terrain afin de circonscrire la situation.

Selon nos sources, deux des victimes hospitalisées au Chu de Bouaké ont été déclarés guéries, libérées et ramenées au village. Mais une fois au village, ces personnes ont rechuté et sont tombées dans les pommes. Une situation qui suscite beaucoup d’interrogations sur la célérité avec laquelle ces malades ont été ramenés au village. N’était-il pas nécessaire de les laisser en observation dans ce centre adéquat ? Qu'est-ce qui peut justifier cette célérité?

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Rencontre avec les anciens chefs d’Etat : le président du Faso appelle à une synergie d’actions pour préserver la patrie

Concours administratifs 2019 : 406 concours pour 14.939 postes budgétaires