4e édition de « Festi-éclat » : l’évangélisation du peuple N’zima était au cœur des festivités





4e-edition-de-festi-eclat-levangelisation-du-peuple-nzima-etait-au-coeur-des-festivites

une vue des personnalités présentes à la 4e édition du Festi éclat



C’est le peuple N’Zima qui était à l’honneur de la 4e édition du festival « Festi-éclat » initié par le Diocèse catholique de Grand-Bassam, les 18 et 19 novembre 2023, sur le parvis de la future Cathédrale Saint-Esprit de Mockeyville.

Placé sous le thème central « l'évangélisation du diocèse de Grand –Bassam », cette édition était, selon le Vicaire général du Diocèse de Grand-Bassam, Monseigneur Jean Kouassi Bonzo, par ailleurs Commissaire général du « Festi éclat »,  une manière de célébrer l’inculturation de la foi chrétienne le peuple N’Zima qui a été le première à accueillir les premiers missionnaires de la « Société des missions africaines » (Sma).

A cette occasion, les rites et autres réalités culturelles du peuple N’zima ont été présentés pendant les deux jours, aux festivaliers.

« Festi Eclat se présente comme une aubaine et un tremplin pour le Diocèse de Grand-Bassam, pour réussir à mettre ensemble foi et culture dans un cadre de festival et de réjouissance qui voudrait se réclamer de cette foi qui transcende  toutes les cultures. Il repose sur un trépied qui oriente sa compréhension et lui confère son originalité. La relation entre les cultures et les religions est un sujet omniprésent dans la réflexion de l’église. L’église catholique, en adoptant le thème de l’inculturation veut signifier qu’il n’est de véritable présence de l’évangile dans une société donnée que par la pénétration de la foi chrétienne à l’intérieur même des coutumes. La foi et la culture sont deux réalités qui peuvent s’enrichir mutuellement, à condition que la foi soit intégrée dans les cultures de manière respectueuse et authentique. L’inculturation de la foi est une tâche importante pour l’église catholique qui cherche à évangéliser les cultures à inculturer la foi », a-t-il expliqué.

Plusieurs activités ont meublé cette édition de Festi Eclat qui a enregistré la présence effective de l’Evêque du Diocèse de Grand-Bassam, Monseigneur Raymond Ahoua et du maire de la ville, Jean-Louis Moulot. Il s’agit du musée et du ciné musée qui ont permis de retracer l’histoire de l’évangélisation de la Côte d’Ivoire par Grand-Bassam, porte de la foi, des espaces de rencontre, d’échange et de partage, une exposition-vente qui a favorisé la promotion de l’originalité des activités professionnelles, culturelles et sociales. Mais aussi la promotion de l’Eglise Catholique qui se trouve à Grand-Bassam à travers ses paroisses, ses institutions, ses mouvements, ses communautés nouvelles, etc.

« Festi éclat » est un rassemblement populaire de l’Eglise, créé en 2019 en direction de toutes les couches sociales particulièrement les jeunes.

Solange ARALAMON

 

 

 

 

 

En lecture en ce moment

Election locales : à quelques heures de l’ouverture de la campagne, Kuibiert parle

Point de la situation de la COVID-19 au 03/08/2021