Quarts de finale de l’African MMA League : le sang va sûrement couler ce samedi soir





quarts-de-finale-de-lafrican-mma-league-le-sang-va-surement-couler-ce-samedi-soir

Les quarts de finale de l’African MMA League prévus pour ce samedi



Le Centre sportif, culturel et des TIC ivoiro-coréen Alassane Ouattara (CSCTICAO) d’Adjamé va abriter ce samedi 23 décembre 2023, les quarts de finale de l'African MMA League (AML). Il s’agit d’un sport de combat combinant, les techniques de percussion telles que les coups de pied, de poing, de genou et de coude, mais aussi les techniques de préhension en corps à corps, de projections et de soumission et quelque fois des techniques particulières de percussion au sol.

A cet effet, ce vendredi 22 décembre, s’est déroulée la traditionnelle pesée au niveau des sports de combats. C'était donc une occasion pour chaque combattant d’intimider son adversaire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la soirée de ce samedi s’annonce sanglante.

Certains combattants ont tout simplement promis d’en finir avec leurs adversaires. D’autres arrivent avec la ferme intention de se hisser sur le toit du MMA en Côte d’Ivoire, et entendent faire d’une bouchée tout obstacle qui se présentera à eux. Des combattants venus du Nigéria ont affiché leur volonté de jouer les premiers rôles. Ce sont au total 20 combats dont 2 chez les dames qui sont prévus pour ce samedi à partir de 16 heures.

Après la pesée, le promoteur de l’évènement, Ismaël Bakayoko, lors d’une conférence de presse, a promis de faire de ces combattants des champions internationaux.

« Tous ces athlètes rêvent d’aller combattre aux Etats-Unis, mais tout commence quelque part. On a commencé avec ce championnat, nous sommes en train de les former… Actuellement, ils sont prêts pour la Côte d’Ivoire, ils sont prêts pour la sous-région, il y a encore du travail à faire, l’objectif de ce championnat, c’est de leur donner un peu de temps de jeu. Dans un an ou deux, ils seront prêts à parcourir l’Europe, ils seront prêts à parcourir le monde. Je vous promets qu’on aura içi des Adesanya, des Francis Nganou. On n’a pas besoin d’aller les chercher ailleurs. Je vous promets que sur cette table là, dans deux ans, vous allez avoir des champions d’Afrique, et des champions du monde », a soutenu Ismaël Bakayoko.

Fabriquer des champions du monde nécessite un minimum de conditions. Et ça, le promoteur l’a si bien compris qu’il a réajusté les primes des combattants. Ainsi, pour ces quarts de finale, la prime du perdant qui était de 100 mille FCFA, passera à 150 mille quand le vainqueur recevra 300 mille FCFA comme lors de la première phase. Les primes des amateurs restent en l'état. Ce sont 150 mille FCFA pour le vainqueur et 100 mille FCFA au perdant.

Aussi un arbre de Noël à l’endroit des enfants des combattants est prévu pour ce samedi matin au Centre sportif culturel et des TIC ivoiro-coréen Alassane Ouattara. Au niveau médical, les organisateurs ont rassuré que toutes les dispositions ont été prises pour un meilleur suivi des athlètes.  

Gaël ZOZORO

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Adama Bictogo raconte comment il a échappé à la mort après le crash manqué de l’hélicoptère qui le transportait

Abidjan/Mouvement d’humeur des chauffeurs de Gbaka: Plusieurs axes perturbés