Pâques 2024 : de nombreux passagers, les cars manquent





paques-2024-de-nombreux-passagers-les-cars-manquent

Des passagers attendant l'arrivée des cars



La fête de la Pâques sera célébrée, le dimanche 31 mars 2024. Comme les autres années, elle suscite de nombreux déplacements. Un grand flux de voyageurs. La commémoration de la résurrection du Christ pour cette année 2024 ne fait donc pas exception. De nombreuses personnes quittent leurs lieux d’habitation habituels pour se rendre dans d’autres villes. De sorte que les gares routières sont prises d’assaut.

Dans la commune de Koumassi, précisément à la gare UTB où nous nous sommes rendus, jeudi 28 mars 2024, plusieurs passagers tentent d’avoir un car pour se rendre dans leurs différents villages, dans des lieux où ils ont de la famille ou tout autre endroit où ils ont des intérêts particuliers.

Akissi Konan, commerçante à Abidjan, arrivée à la gare depuis 7 h, pour rejoindre sa ville natale, Tiébissou, n'a pas d’autre choix que de patienter avant de retrouver sa famille. « Je suis arrivée à cette gare depuis 7 h mais c’est difficile car je n’ai pas réservé mon ticket la veille. Je suis obligée de patienter », a-t-elle déploré.

Juste à côté, l’on peut apercevoir des passagers qui se tiennent près de leurs bagages, sous un soleil de plomb, et attendant impatiemment  dans la cour la venue des cars. « Il y a eu près de 30 départs, depuis 3 h que nous avons lancé le premiers départs. Actuellement, nous sommes en manque de véhicule. Voilà pourquoi nous demandions aux passagers de patienter », déclare un vigile rencontré à l’entrée de la gare. Pendant ce temps, des vendeurs ambulants proposent leurs produits aux voyageurs. Chacun y a son compte.

À quelques mètres de là, la compagnie de transport CTE, est aussi bondée de monde. Plusieurs voyageurs font le rang pour se procurer un ticket. Selon un responsable de cette gare qui a requis l’anonymat, contrairement aux autres années, il y a plus de passagers dans sa compagnie. « En cette période d’affluence, lorsqu’un car arrive en gare, aussitôt il fait son plein et repart sur Yamoussoukro »,  indique-t-il.

Côté sécurité, on constate que les gares sont sous surveillance policière. La présence des forces de l'ordre dissuadent les individus animés de mauvaises intentions. La sécurité et la protection des biens et des personnes est donc une réalité. Aucun cas de vol et d’agression n’a été signalé à notre passage.

E. A

Partarger cet article

En lecture en ce moment

L'Asec Mimosas bat le Lys de Sassandra en présence de Didier Drogba

Cocody Angré : Un immeuble en construction s’affaisse, aucune victime enregistrée