ET VLAN. Le combat des Eléphants est loin de celui des Lions





et-vlan-le-combat-des-elephants-est-loin-de-celui-des-lions


Au Sénégal, le duo Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko a réussi à battre le candidat de Macky Sall. Les Ivoiriens se mettent à rêver du même scénario en Côte d’Ivoire en 2025. Mais, regardons bien. Au Sénégal : quand le président sortant Macky Sall a pris la décision, par décret, de reporter le scrutin, le Conseil constitutionnel s’y est catégoriquement opposé. Il a voulu utiliser les Institutions de la République pour se maintenir au pouvoir. Il a été désavoué. Cela peut-il se faire en Côte d’Ivoire ? Au Sénégal, il n’y avait pas de problèmes de liste électorale ou de la composition de la Commission électorale. Au Sénégal, le même jour du scrutin, avant minuit, tout le monde connaissait déjà le vainqueur, le perdant a même félicité le gagnant. En Côte d’Ivoire, tout le processus démocratique est litigieux. La liste électorale est contestée ! La Commission électorale est dénoncée. Le Conseil constitutionnel a montré, en 2020, de quoi il est capable. Même ceux qui ont écrit la Constitution disent et se dédisent sur le 3e mandat et peut-être sur le 4e mandat. Au regard de tout ceci, peut-on transposer en Côte d’Ivoire ce qui se passe au Sénégal ? En tout cas, le combat que doivent mener les Eléphants de Côte d’Ivoire est loin de celui des Lions du Sénégal.

EDDY PEHE


Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Concours de beauté: La 1ère édition de "Miss Treichville 2020" lancée

Le calendrier de la Coupe du monde 2022 dévoilé