Coopération : vers un nouveau départ aux relations entre le Burkina et la Côte d’Ivoire





cooperation-vers-un-nouveau-depart-aux-relations-entre-le-burkina-et-la-cote-divoire

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso veulent gérer au mieux leur frontière commune



A la demande de la partie ivoirienne, le ministre d’Etat, ministre de la Défense de Côte d’Ivoire, Téné Birahima a été reçu vendredi 19 avril 2024 à Niangologo au Burkina Faso par son homologue Burkinabè, le général Kassoum Coulibaly, ministre d’Etat, ministre de la Défense et des anciens combattants.

Au menu de cette rencontre marquée par un tête-à-tête entre les deux patrons des armées puis d’une plénière, la gestion de la frontière entre les deux pays avec l’arrestation de soldats de part et d’autre.

Pour le ministre d’Etat, ministre de la Défense de Côte d’Ivoire, cette rencontre, souhaitée par la partie ivoirienne, était très utile afin de permettre aux deux parties de se parler et de saisir l’occasion pour transmettre les salutations et les remerciements du président Ouattara à son jeune frère le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré.

« Je voudrais vous dire que les peuples qui sont de part et d’autre des frontières sont des peuples qui ont beaucoup de choses en commun. Pour ce faire, ces deux peuples doivent rester ensemble. C’est la raison de ma visite ici à Niangologo pour que nous puissions nous parler. S’il y a des points d’achoppement que nous puissions les régler que nous puissions aller de l’avant », a expliqué Téné Birahima Ouattara.

Après plus de six heures d’échange, les deux parties paraphent séance tenante, un communiqué, lequel est gardé confidentiel, mais qui donne de l’espoir, à entendre les deux ministres.

« Je peux vous rassurer que nous quittons Niangologo avec le cœur remplit de joie. Nous avons passé en revue tous les points des relations entre nos deux pays et je peux vous rassurer que cette réunion de Niangologo donnera un nouveau départ aux relations entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. On ne peut que se féliciter de ce qui vient de se passer ce jour », s’est réjoui, le ministre Téné Birahima Ouattara.

Côté Burkinabè, on se félicite « pour ce geste qui matérialise la fraternité, les liens séculaires qui existent entre les deux pays. Les rencontres, c’est toujours bien et nous espérons que nous prendrons un nouveau départ dans le cadre du raffermissement des relations entre nos deux pays pour lutter efficacement le terrorisme dans notre sous-région et les différents trafics qui ont lieu à la frontière commune entre nos deux pays », a déclaré le général Kassoum Coulibaly.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Avant Côte d’Ivoire-Arabie Saoudite: les Eléphants reçoivent leurs primes de participation

Réseau des journalistes pour l'eau, l'hygiène et l'assainissement en Afrique de l'ouest (WASH-JN): Alain Tossounon aux commandes pour un nouveau mandat