L'organisation internationale pour la promotion du dialogue social présente ses activités au FPI





OIPDS,FPI,Flamme de la paix,cohésion sociale


Une délégation de l’Organisation internationale pour la promotion du dialogue social (OIPDS), conduite par son président exécutif, Frédéric Konan, a rencontré, ce mardi, le Front populaire ivoirien (FPI), présidé par Pascal Affi N’guessan.

En l’absence du président du parti en déplacement pour l’assemblée parlementaire de la francophonie, la délégation a été reçue par le secrétaire général et porte-parole du parti, Issiaka Sangaré. 

Cette rencontre avec le FPI vise, selon le premier responsable de cette ONG, à non seulement présenter la structure au parti, mais aussi, à dévoiler un pan de ses activités, notamment la flamme de la paix et de la cohésion sociale dont le lancement a été fait le 26 avril à Yamoussoukro, en présence de la société civile, des autorités coutumières et des guides religieux.

Le président exécutif Frédéric Konan a présenté son organisation dont la mission est entre autres de développer et promouvoir la paix et la cohésion sociale, contribuer à la mise en place d’initiatives et de politiques visant cette cohésion sociale et accompagner toute organisation ou institution dans la valorisation et la promotion d’une cohésion sociale permanente.

" L’organisation que nous avons lancée, est une organisation dont le seul but est d’œuvrer à la paix et à la cohésion sociale et nous savons que le FPI est un parti de paix, de cohésion et il était important que la flamme que nous avons lancée et qui va sillonner toute la Côte d’Ivoire, passe aussi aux mains du FPI. Parce que nous savons que le FPI est l’un des partis qui prônent la paix et la cohésion sociale", a dit Frédéric Konan.

Poursuivant, il a ajouté que la première démarche, de son organisation, c’est d’appeler les hommes politiques à désarmer la parole à l’approche des échéances électorales qui cristallisent toutes les tensions. "Nous voulons que la période électorale soit un moment de fête et non de bagarre. Si chaque Ivoirien joue sa partition, on peut y arriver. On sait pouvoir compter sur le FPI pour mener ce combat", a-t-il ajouté.

Relativement, à la flamme de la paix, le président a souhaité que ce soit le FPI qui reçoive cette flamme et qui à son tour, la remette à une autre organisation ou formation politique de sorte qu’à la fin, cette flamme parcourt toute la Côte d’Ivoire. Le clou, c’est de voir tous les acteurs réunis dans une même salle et qui vont tenir le même langage de paix. "Cela va rassurer les Ivoiriens", a-t-il soutenu.

Le secrétaire général et porte-parole du FPI a exprimé sa reconnaissance aux responsables de cette ONG pour la confiance placée en son parti. Il a apprécié la démarche et salué cette initiative. "On est totalement en phase avec vous", a-t-il dit, souhaitant que parmi les initiatives, celle entreprise par cette ONG soit celle qui coiffe le mieux. 

Dans cette période, beaucoup de personnes vont organiser des activités qui n’ont pas de portée réelle, car le  sort, c’est de vouloir exister dans cette période, a prévenu M. Sangaré.

"Avec vous, on sent vos ambitions, on sent que vous êtes une structure crédible avec laquelle on peut avancer. On va contribuer à faire de vous des interlocuteurs forts", a rassuré Issiaka Sangaré. Promettant : "on sera fortement présent à vos côtés pour qu’à un moment donné, on puisse réussir à maintenir la paix".

 Dans cette optique, il a demandé aux responsables de OIPDS de maintenir leur indépendance afin d’être à équidistance de toutes les parties.

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Probable levée de suspension d'Alexis Vagba : Vers un bicéphalisme à l’Africa ?

Coopération Côte d’Ivoire/Japon : Signature de contrats de don de près de 160 millions FCFA pour le financement de micro-projets