Les "Rendez-vous du gouvernement" : "La Côte d’Ivoire présente toutes les caractéristiques d’un pays émergent" (Nialé Kaba)





Rendez-vous du gouvernement,émergence,émergent,Nialé Kaba


Pour la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, il n’y a pas de doute que la Côte d’Ivoire est sur la bonne voie pour atteindre l’émergence. Elle l’a réaffirmé, ce jeudi, à l’auditorium de la Primature, au cours de la conférence de presse dénommée "Les rendez-vous du gouvernement", organisée par le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG).
"L’émergence est un objectif du gouvernement. L’émergence implique un taux de croissance élevé continue et qui génère des richesses (…) En Côte d’Ivoire, nous assistons à l’émergence d’une classe moyenne qui vient participer à cette dynamique. La Côte d’Ivoire présente toutes les caractéristiques d’un pays émergent", a soutenu la conférencière. Qui précise toutefois : "On dit qu’à l’horizon 2020, on sera émergent. Ça ne veut pas dire qu’on le sera forcément en 2020". Pour Nialé Kaba, "si la Côte d’Ivoire n’est pas émergente en 2020, elle le sera peut-être en 2025 ou 2030".
Développant le thème du jour qui est " Politique de développement pour le bien-être des populations : acquis, défis et perspectives", la ministre du Plan et du Développement a rappelé que depuis 2012, la Côte d’Ivoire a renoué avec la tradition de planification stratégique avec comme objectif, l’émergence du pays. Cette planification s’articulait autour de l’analyse prospective, la planification à moyen terme et le suivi-évaluation qui permet de rendre compte régulièrement de la mise en œuvre de l’action gouvernementale, de mesurer les progrès accomplis, les défis à relever et de proposer des mesures correctrices. 
Dans cette stratégie de développement, a été adopté le Plan national de développement 2012-2015 qui visait la stabilisation et la relance économique. Suivi en 2015 du vote du PND 2016-2020 qui visait la consolidation des acquis du PND 2012-2015 et l’accélération de la marche vers l’émergence. Ces deux plans stratégiques de développement ont permis, selon Nialé Kaba, à la Côte d’Ivoire de renforcer la qualité de la gouvernance et des institutions, d’avoir une dynamique économique soutenue et une transformation structurelle de l’économie, un niveau d’investissement en forte croissance (passant de 928 milliards de FCFA en 2011 à 4 968 milliards de FCFA en 2018), l’inclusivité de la croissance et la réduction de la pauvreté.
Aujourd’hui, au dire de la ministre du Plan et du Développement, la Côte d’Ivoire doit faire face à des défis comme maintenir la croissance forte et soutenue, renforcer la capacité de notre économie à générer des emplois, poursuivre le renforcement de l’appareil statistique national et accélérer l’atteinte du dividende démographique.
Enfin, au titre des perspectives, la ministre a révélé que le gouvernement entend prendre des mesures pour assurer la croissance inclusive et durable notamment à travers la mise en œuvre du programme social du gouvernement (PS Gouv) et préparer le prochain Plan national de développement 2021-2025 (PND 2021-2025).

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Entreprenariat : la 2e édition du forum international coaching 4 africa s’ouvre le 6 décembre à Abidjan

Côte d’Ivoire/ Haute couture : Franck Gnamien crée son Fashion Show