Miss Côte d’Ivoire 2019: Thierry Coffi (SG Comici) explique pourquoi Suy Fatem a été ignorée





Miss Côte d’Ivoire,Suy Fatem,Comici


Thierry Coffi, Secrétaire général du Comici vient de mettre un terme à la polémique qu’a suscité le fait que Suy Fatem (Miss Côte d’Ivoire 2018) n’ait pas courronné Tara Gueye (Miss Côte d’Ivoire 2019), au soir de l’élection de cette dernière le samedi 1er Juin dernier.
"Ce n’est pas automatique que la miss sortante remette la couronne à la miss nouvellement élue. Quand une personnalité nous honore de par sa présence à la finale, celle-ci nous fait l’honneur de faire porter la couronne à la miss. C’est vrai aussi que par moment, la miss sortante est amenée à faire porter la couronne à celle qui lui succède", explique t-il.
Il va même plus loin pour révéler que Suy Fatem était sous le coup de sanction que lui a infligée le Comici pour non respect des règles que doivent suivre les ambassadrices de la beauté durant leur mandat.
"Suy Fatem n’a pas été autorisée à remettre la couronne parce qu’elle écopait d’une sanction disciplinaire. Elle avait reçu en fait un blâme du COMICI pour un certain nombre d’attitudes. Il y a eu des répétitions de fautes et de manquements de la part de Fatem", a dit M. Coffi.

Elle a d’abord été interpellée une première fois par un "Rappel à l’ordre" qui est verbal. Il y a eu par la suite un "Avertissement", et après le 3e niveau de sanction qui est le "blâme", a-t-il expliqué.

"Nous sommes une organisation sérieuse, on ne peut pas laisser nos Miss commettre des fautes professionnelles inacceptables. Tout concours est régi par des règles qui se doivent d’être respectées", a conclu le N°2 du Comici.

Solange ARALAMON 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Le pape François au Maroc pour marquer les 800 ans de présence franciscaine

Molaré '' Je n'étais pas en guerre avec Arafat dj'