Le médiateur d’un conflit communautaire échappe de justesse à un lynchage à Bettié





Bettié,Cobflits intercommunautaire,Mediateur


Le représentant régional de la communauté burkinabè, Salif Zougrana, a échappé lundi de justesse à un lynchage alors qu’il intervenait en médiation pour le règlement d’un conflit entre deux familles résidant à Bettié.

M. Zougrana a effectué le déplacement à Bettié afin de réconcilier deux familles dont l’une accusait l’autre d’avoir causé la mort de Sankara Amadou par la sorcellerie.

Les faits remontent au mois de mai. Après la mort de Sankara Amadou, résidant a Bettié depuis plus de 20 ans,  une voyante a révèle que son décès serait l’œuvre des sorciers. Les consultations menées par la famille du défunt ont permis d’identifier les coupables. Suite à cette révélation, la communauté burkinabè de Bettié a décidé de bannir de la ville les miss en cause.

Informés donc de l’arrivé de la délégation de Zoungrana pour une médiation, les jeunes se sont mobilisés pour manifester leur refus. Ils ont lancé des  projectiles de tous genres sur la voiture de Zoungrana interceptée par les manifestants juste en face de la gendarmerie.

L’intervention des forces de l’ordre a permis à Zoungrana d’échapper à un lynchage mais sa voiture quant à elle, a vu ses vitres voler en éclats.  Les autorités préfectorales sont toujours à pied d’œuvre pour ramener les deux parties à la table de discussion.

(AIP)

En lecture en ce moment

Débats sur la sécurité des journalistes : Hommes de médias, magistrats et forces de l'ordre autour d'une même table

N’Zuéba arrive