Recomposition de la CEI : des groupes parlementaires s’engagent à "faire échec à cette tentative de passage en force"





Recomposition CEI,projet de loi,groupes parlementaires,PDCI,Vox Populi,Rassemblement


Les députés membres de la Commission des Affaires générales et institutionnelles sont appelés ce jeudi à l’examen du projet de loi portant recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI).

Les groupes parlementaires de l’opposition à savoir PDCI-RDA, Vox Populi et Rassemblement qui dénoncent "les propositions unilatérales du gouvernement, le déséquilibre de la CEI au profit du pouvoir et l’irrégularité de l’inscription de ce projet de loi à l’ordre du jour", s’engagent à mettre tous les moyens de leurs côtés afin de faire échec à ce qu’ils qualifient de passage en force.

"Les groupes parlementaires PDCI-RDA, Vox Populi, et Rassemblement s’engagent à mettre en œuvre tous les moyens démocratiques légaux, nationaux et internationaux pour faire échec à cette tentative de passage en force du gouvernement ivoirien", a dit le député Olivier Akoto, lors d’une conférence de presse, conjointement tenue par ces trois groupes, au siège du PDCI, ce mardi.

Ces groupes dénoncent ce projet de loi qui selon eux ne contient que les propositions unilatérale du gouvernement ivoirien, nonobstant la disponibilité des partis politiques de l’opposition à poursuivre le dialogue en vue d’aboutir à l’adoption d’un cadre législatif propice à l’organisation d’élections juste, transparentes, et inclusive, gage de paix et de stabilité.

Ils exhortent en outre, le gouvernement à retirer ce projet de loi et à reprendre les discussions avec toutes les parties prenantes afin d’aboutir à la mise en place d’une CEI, impartiale et équilibrée, conforme à la décision de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. 

Initialement prévu pour ce mardi, l’examen du projet de loi portant recomposition de la Commission électorale indépendante a été reporté au jeudi, rappelle-t-on. 

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Serghei Buruihna (représentant de l’Unicef) à propos des enfants : Plus de 10 % vit encore en dessous du seuil de précarité extrême

Côte d’Ivoire/ Les perturbateurs de l’école à Gagnoa menacés de sanctions