Journée médicale gratuite : Les populations d’Assinie reçoivent des soins gratuitement





Assinie,Journée médicale gratuite,Aka Aouélé,Santé,Hippolyte Ebagnitchie


Début de semaine particulier pour les populations d’Assinie qui se sont réveillées avec la possibilité de se faire consulter gratuitement. Normal puisque c’était la 3e édition de la journée médicale gratuite initiée par le maire Hippolyte Ebagnitchie et son Conseil municipal. Ainsi, très tôt, le matin, les Assiniennes et Assiniens ont pris d’assaut le centre de santé de la commune. Au point où le personnel médical était débordé.
Si les populations sont sorties si nombreuses, c’est parce que pour cette journée médicale comme les autres d’ailleurs, elles avaient accès à des soins qui ne sont pas habituellement à leur portée. En effet, ce jour-là, elles avaient la possibilité de se faire dépister l’hypertension et le diabète, de consulter des ophtalmologues, des dentistes et médecins généralistes. Mieux, les médicaments et les lunettes étaient gratuits.
Une belle initiative que le ministre Aka Aouélé de la Santé et de l’Hygiène publique a salué et soutenu. Il a particulièrement félicité le maire d’Assinie pour ses actions de développement en matière de structures sanitaires.
Autre fait marquant de cette cérémonie, le don d’une ambulance à Assinie fait par la première dame, Dominique Ouattara. Un don qui, pour la représentante de la donatrice, Poity Chantal, entre dans la droite ligne des actions de l’épouse du président de la République en faveur des enfants. Elle a encouragé le maire dans ses actions à l’endroit de la santé des populations.
Hippolyte Ebagnitchie a salué la première dame pour ses actions en faveur des populations d’Assinie dont la célébration de la fête des mères, la célébration de la fête de Noël pour les enfants et les nombreuses actions en faveur de l’autonomisation des femmes. Il a expliqué que cette initiative vient du constat que les populations ont des difficultés pour avoir accès à certaines consultations. Selon lui, cela s’avérait nécessaire au vu du nombre grandissant des consultations au fil des éditions (700 en 2017 et 1000 en 2018).
Enfin, après avoir remercié le ministre pour son soutien, il l’a sollicité pour deux doléances : transformer le centre de santé urbain de la commune en formation sanitaire urbaine et la mise en place d’une unité conjointe des sapeurs-pompiers militaires et du SAMU.
La seconde journée a été consacrée à Assouindé, second pôle de la commune d'Assinie. Là encore, la mobilisation était au rendez-vous.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Bédié avait donc vu juste !

Climbié beach d’Assinie : L’ombre d’Arafat DJ plane