Protection de l’environnement : les grandes ambitions d'une multinationale d'aliments





Nestlé,protection environnement,gaz à effet de serre


La multinationale suisse et l’une des plus grandes sociétés d’aliments et de boisson, Nestlé session Côte d’ Ivoire fait de la protection de l’environnement, l’un de ses chemins de bataille.

Son directeur général, Thamos Jeffrey Caso, l’a signifié ce mardi, lors d’une tribune dénommée « Les grands rendez-vous de l’Expression », une tribune citoyenne permettant à des personnalités d’échanger sur des questions d’ordre général, initiée par les éditions Yassine, éditrices du quotidien l’Expression.

Pour le directeur général, il faut préserver les ressources naturelles de notre planète pour les générations futures. En tant que leader, cette entreprise entend donner l’exemple.

Plusieurs initiatives ont été mises en place dans les usines pour la meilleure gestion de l’eau, des émissions de gaz à effet de serre et des déchets, à fait savoir, le premier responsable de Nestlé Côte d’Ivoire.

" Le changement climatique est l’un des plus gros risque pour notre business. Par conséquent, nous accélérons les efforts pour lutter contre les changements climatiques et nous venons de nous engager à atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050", a projeté Thamos Jeffrey Caso, ajoutant que ces émissions de gaz à effet de serre par tonne de produits finis ont fortement diminué entre 2016 et 2018, soit -32% pour Yopougon et -16% pour Zone 4.

S’agissant de la gestion des déchets des sites de production, le directeur estime qu’il est indispensable de réduire leur impact sur l’environnement, se lançant même des défis à relever.

" Un grand défis concerne nos déchets une fois que les produits sont mis sur le marché. La priorité absolue, c'est la lutte contre la pollution plastique dans les océans. Nous avons pris les mesures pour réduire les déchets plastiques dans l’environnement. Notre premier engagement est de rendre 100 % de nos emballages recyclables et réutilisables d’ici à 2025", a-t-il promis.

Pour y parvenir, a-t-il poursuivi, son entreprise travaille sur de nombreuses initiatives, avec le gouvernement, les Ong, les fournisseurs et les gestionnaires de déchets à travers la sensibilisation.

"Nous sommes une entreprise engagée ! Nous assumons le leadership conféré par le Prix d’Excellence de la Meilleure Entreprise Ecocitoyenne que nous avons eu à deux reprises et sommes prêts à jouer notre rôle de locomotive pour que d’autres entreprises prennent le wagon en marche", a-t-il conclu.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire / Accès aux services financiers : L’Alliance pour l’inclusion financière installe son bureau régional à Abidjan

Les recommandations de la 8e édition de la CGECI-Academy