Max Gradel engage une procédure judiciaire contre un artiste Coupé décalé





Football,Max Gradel,Tiesco le Sultant,Couper décaler


L’international ivoirien, évoluant à Toulouse,  Max-Alain Gradel, a engagé une procédure judiciaire contre l’artiste coupé décalé, Armand Trésor alias Tiesco le Sultan. L’information a été rendue publique via un communiqué dont copie nous ait parvenue. Le footballeur ivoirien reproche au chanteur de couper décaler de l’avoir diffamé sur les réseaux sociaux.  En effet, Tiesco Le Sultan avait récemment affirmé que Max Gradel aurait demandé ses services dans le but de mener des jeunes  demoiselles dans son lit.

Ci-après, le communiqué émanant du conseil de Max Gradel

L’Étude Chinche-Lahorge-Avocats, professionnellement établi à 595, rue de Neudorf, L-2220 Grand-Duché de Luxembourg, est au regret de constater que le sieur Armand Tresor alias Tiesco le Sultan, s’est adonné à une campagne de dénigrement massive à l’encontre de notre client, Max-Alain Gradel, footballeur professionnel international, sur les réseaux sociaux.

 

Nous tenons à préciser que ces agissements portent gravement atteinte à l’image et à la réputation de notre client et sont passibles de peines d’emprisonnement et d’amendes, outre le droit de notre client à indemnisation.

Dès lors, nous ouvrons immédiatement à l’encontre du sieur Armand Tresor alias Tiesco le Sultan, une poursuite pénale, tant en France qu’en Côte d’Ivoire du chef des infractions de :

-diffamation

-injures publiques

-chantage

-tentative d’extorsion de fonds

-sous réserve de toutes autres infractions à qualifier.

Nous profitons de la présente pour mettre en garde toute personne animée des mêmes intentions, que nous engageons des poursuites pour tous les faits similaires devant les juridictions répressives.

Force restera la loi

Fait à Luxembourg, le 26 septembre 2019

Par Maître Evariste Ohintchè

Avocat au barreau du Grand-Duché de Luxembourg

Conseil de monsieur Max-Alain Gradel

 

En lecture en ce moment

Environnement : La forêt Amazonienne est en feu

CNI périmées : La galère des populations