CEDEAO / Accès à l’électricité : Le ministre Thierry Tanoh plaide pour la sécurisation des paiements des factures d’énergie





CEDEAO,Réunion des ministres en charge de l'énergie,Réunion des experts de la CEDEAO,Thierry Tanoh,énergie,électricité,Sédiko Douka


Profitant de la cérémonie d’ouverture de la réunion des ministres en charge de l’énergie de l’espace CEDEAO, mardi, au Radison blu hôtel, en zone aéroportuaire, le ministre du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh, a plaidé pour la sécurisation des paiements des factures d’énergie.
"S’il est vrai qu’au plan national, les Etats disposent de réglementations et de procédures plus ou moins efficaces pour recouvrer des factures d’électricité, l’un des défis à relever au niveau des échanges transnationaux d’énergie est celui de la sécurité des paiements des factures d’énergie pour notamment faire face au service de la dette et poursuivre les activités des sociétés nationales d’électricité", a interpellé le ministre. C’est pourquoi, il s’est réjoui que cette problématique et celle relative à la planification des infrastructures énergétiques régionales soient inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre.
Avant, il a rappelé que l’une des solutions adoptées par les Etats membres de la CEDEAO pour résoudre les problèmes énergétiques auxquels fait face la sous-région, est l’intégration des réseaux électriques nationaux dans le cadre d’un marché régional unifié et régulé de l’électricité. L’objectif étant "d’assurer un approvisionnement en énergie électrique régulier, fiable et à un coût compétitif".
La veille, des experts ont planché sur le Plan directeur de la CEDEAO pour le développement des moyens régionaux de production et de transport d’énergie électrique 2019-2033 et sur la Directive de la CEDEAO sur la sécurisation des échanges transfrontaliers d’électricité. Leurs conclusions ont été la base du travail des ministres en charge de l’énergie. C’est pourquoi, Sédiko Douka, commissaire énergie et mines de cette institution sous-régionale, les a exhortés à discuter du renforcement de la collaboration existante pour le développement d’autres programmes et projets régionaux d’énergie.
Il s’est dit conscient que de nombreux défis restent encore à relever pour atteindre les objectifs d’un marché viable et robuste. "… La question de la mobilisation des ressources financières reste cruciale pour la préparation des projets bancables et la mise en œuvre de projets viables ", a-t-il reconnu.

Modeste KONE
 

En lecture en ce moment

Peur-panique !

Politique/ Guillaume Soro '' Je prie que Blé Goudé sorte de prison''