UE Magic Tour: Bouafle ouvre le bal





UE Magir Tour,Bouaflé,A'Salfo


Après Abidjan, c'est la ville de Bouaflé  qui a acceuilli ce mardi 15 octobre 2019 l'ouverture de la seconde étape de la caravane de promotion des valeurs de paix, de cohésion , de partage, de solidarité, née d’une Alliance nouvelle entre la Côte d’Ivoire et l’Union européenne et  dénommée ‘’Bus Ue-Magic Tour’’. 

 

Au départ du convoi, Traoré Salif, dit A'Salfo a expliqué aux artistes et à la délégation de l'Union européenne les enjeux de cette caravane qui à l’en croire vise à partager des valeurs de cohésion sociale, de partage, de solidarité, de paix, de réconciliation,... avec les populations

 

 "Au sortir de cette tournée, chaque artiste se dira que je m'engage à défendre une valeur. Il faut partager les valeurs. En dehors de la scène qui sommes nous ? Qu'est-ce que nous faisons ? Nous devons être unis ", a indiqué le lead vocal du groupe Magic System non sans insister sur le fait que cette tournée n'est pas politique. 

 

Lors des échanges de  civilités avec la délégation de UE Magic Tour, le préfet  de Bouaflé après l'exposé de A'Salfo et SEM Jobst Kirchmann, ambassadeur de l'UE en Côte d'Ivoire, a salué cette initiative de l'UE  Magic Tour qui selon lui va impacter positivement les populations de sa localité, indiquant que le  partage des valeurs est très important. 

 

Dans l'après-midi, des échanges directs ont porté sur le thème de l'égalité entre hommes et femmes. A' Salfo et SEM Jobst Kirchmann ont invité les parents à scolariser les jeunes filles. 

 

"La jeune fille a besoin d'être scolarisée pour son épanouissement intellectuel et son épanouissement dans la vie. Les femmes, vous ne devez pas rester derrière. Vous devez être avec nous", a indiqué  le lead vocal de Magic System. Pour qui la question du genre est précieuse.

 

Après cette étape, ce sera au tour des populations de Bonon, Daloa, Man, Bangolo, Touba, Odienné, Korhogo, Béoumi, Sakassou, Bouaké, Tanda et  Abengourou de recevoir la caravane, avant son retour à Abidjan. 

Solange ARALAMON 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Crise à l’école : le PDCI exige la libération "immédiate" des élèves incarcérés et demande le "dégel des comptes bancaires"

Mali : 49 morts dans une attaque contre des militaires