Festival international du film des lacs et lagunes : L’organisation met les bouchées double





Festival international du film des lacs et lagunes d’Abidjan,FESTILAG,Naky Sy Savané,Alfred Dan Moussa,ISTC


Tout est mis en œuvre pour la réussite du Festival international du film des lacs et lagunes d’Abidjan  (FESTILAG) qui démarre le 12 novembre prochain. Rien n’est laissé au hasard. D’où la signature d’un projet de convention de partenariat entre l’organisation et l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC). Signe palpable de la volonté de la promotrice du festival, Naky Sy Savané, de révéler et promouvoir de jeunes talents. Une ambition fort appréciée par le nouveau partenaire.
"Naky Sy Savané a atteint un niveau qui mérite notre considération et notre respect. Dans son domaine, elle a atteint des sommets. Et nous devons pouvoir la valoriser. À l’ISTC, nous avons plus de filles que de garçons dans nos salles de classe. Naky Sy Savané est une féministe convaincue. C’est pourquoi, nous sommes heureux de signer ce partenariat. Nous allons faire en sorte d’accompagner le FESTILAG ", a soutenu le directeur de l’ISTC, Alfred Dan Moussa.
Naky Sy Savané, qui a également salué ce mariage avec cet institut, a profité de l’occasion pour faire le point de l’organisation et dérouler le programme du FESTILAG. À l’en croire, tous les invités ont confirmé leur participation et son équipe multiplie les visites sur les sites, les campagnes de promotions et les rencontres avec les acteurs pour la réussite de cette nouvelle édition.
"Nous démarrons à partir de 9 h le mardi 12 novembre prochain à l’Istc avec  la 1re Assemblée générale des comédiennes africaines. Le même jour, dans la soirée, nous procédons  à Attécoubé, au terminus du bus 04, à la cérémonie d’ouverture officielle du FESTILAG 2019 avec notre traditionnelle montée des marches de nos invités venus de plusieurs pays africains, la présentation du jury et la projection du film d’ouverture du Festival", a-t-elle fait savoir.
Autres temps forts de ce festival : la "Journée des femmes"  (mercredi 13 novembre) à Grand Bassam, la formation des jeunes réalisateurs, le Master Class avec les jeunes filles de l’école de formation Ifef de Bassam, les projections à Attécoubé, Bassam, Abobo et la cérémonie de clôture et de remise de prix (prix du meilleur long métrage, prix du meilleur court métrage, prix  du meilleur documentaire, prix Lagoonwood du meilleur film ivoirien).

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Cafouillage après l’inhumation de DJ Arafat : Des morts annoncées

Can 2019 : les journalistes sportifs ivoiriens formés à la Vidéo assistance référée (Var)