Le Pape François et le Grand Imam Ahmad Al-Tayyeb en union de prières pour la paix en Côte d’Ivoire





Le Pape François,Prières pour la paix


Le Pape François et le Grand Imam Ahmad Al-Tayyeb de la mosquée Al-Azhar prient pour la paix en Côte d’Ivoire, au travers un message commun, lu, à Abidjan, lors des célébrations religieuses marquant la clôture du séminaire sur « le développement humain intégral, chemin de paix, chemin d’avenir », couplé à la célébration de la journée mondiale de la paix.

Le message portant sur « la fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune », élaboré par ces deux guides spirituels le 04 février à Abu-Dhabi, a été lu, vendredi, tout d’abord par l’Imam Cissé Djuguiba, lors de la célébration eucharistique à la Paroisse Saint Jacques des Deux-Plateaux, puis par l’Evêque du diocèse de Yopougon, Mgr Jean-Salomon Lezoutier, à la prière à la grande Mosquée de la Riviera Golf, où les fidèles musulmans et chrétiens ont prié pour la paix en Côte d’ivoire.

Au travers ces messages, le Pape François et le Grand Imam Ahmad Al-Tayyeb ont également invité les politiciens aux respects de la dignité humaine, surtout en faveur des femmes, des enfants et les marginalisés, à la non-manipulation des populations à des fins politiques, en relevant toutefois le rôle de la religion dans la construction du monde.

A ces prières, étaient présents une délégation du forum des confessions religieuses, du Dicastère du Vatican pour le service du développement humain intégral, du Conseil supérieur des Imams, de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire, et des autorités politiques et administratives.

Ces célébrations religieuses ont sanctionné la clôture du séminaire sur « le développement humain intégral, chemin de paix, chemin d’avenir », tenu du 13 au 15 novembre, à Abidjan, sous l’initiative conjointe de l’Ambassade de Côte d’Ivoire auprès du Saint Siège et du Dicastère du Vatican pour le service du développement humain intégral.

A la fin des travaux du séminaire, une série de propositions a été faite aux autorités politiques, administratives pour une amélioration de la condition humaine des populations en Côte d’Ivoire.
(AIP)
eaa/fmo

En lecture en ce moment

Les femmes du PDCI répondent à Ehui Agnéro : "La faim ne justifie pas les paroles pleines d’excès, d'irrévérence et de vulgarité"

Examens à grand tirage : La DECO annonce l’expérimentation de la vidéo délibération dans les centres de correction